Israël veut donner une 3e dose de vaccin à 1,5 million de Seniors en huit jours
Rechercher

Israël veut donner une 3e dose de vaccin à 1,5 million de Seniors en huit jours

Bennett a dit aux caisses d'assurance-maladie que les ressources gouvernementales étaient à leur disposition ; il s'est entretenu du vaccin avec l'Américain Anthony Fauci

Le Premier ministre Naftali Bennett s'exprime à l'hôpital Sheba de Tel Hashomer lors du lancement de la campagne de rappel du vaccin contre le coronavirus. A sa droite, le président Isaac Herzog. (Crédit : Haim Zach / GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett s'exprime à l'hôpital Sheba de Tel Hashomer lors du lancement de la campagne de rappel du vaccin contre le coronavirus. A sa droite, le président Isaac Herzog. (Crédit : Haim Zach / GPO)

Le Premier ministre Naftali Bennett a fait savoir vendredi aux responsables des caisses d’assurance-maladie que l’objectif du gouvernement était d’administrer la troisième dose de vaccin contre le coronavirus au million et demi d’Israéliens âgés de 60 ans et plus dans les huit prochains jours.

Lors d’une réunion avec les chefs des caisses d’assurance-santé, le jour où une troisième dose de vaccin a été officiellement mise à la disposition des Seniors au sein de l’État juif, Bennett a fait savoir que le gouvernement offrirait aux caisses-maladie un renfort en matière de main-d’œuvre via le Commandement intérieur de l’armée et qu’il offrirait également un financement de la part de l’État, a annoncé Ynet.

« Ce n’est pas une opération qui va être longue, cela va être rapide et très efficace », a commenté Sigal Rosenberg, un responsable de la caisse d’assurance-maladie Meuhedet, auprès du site, expliquant que l’autre objectif poursuivi par cette campagne de vaccination était d’apaiser les pressions exercées sur les hôpitaux au cours des prochaines semaines en empêchant l’arrivée massive de personnes âgées atteintes par une forme grave de la COVID-19.

« Nous allons ouvrir des structures de vaccination spécifiques en invitant de manière active les populations concernées tout en renforçant également les personnels comme cela s’avérera nécessaire », a-t-elle dit.

Vendredi également, Bennett a écrit sur Twitter qu’il s’était entretenu au sujet de la distribution mondiale des vaccins avec Anthony Fauci, le directeur de l’Institut national américain des Allergies et des maladies infectieuses qui est également le principal conseiller du président des États-Unis Joe Biden.

« J’ai eu une grande discussion avec le docteur Fauci au sujet de la pandémie du variant Delta. Nous partageons des données et des méthodes concernant les rappels et les actions entreprises. Travailler ensemble est le seul moyen de combattre la COVID ! », a écrit Bennett sur le réseau social.

Le président Isaac Herzog reçoit sa troisième dose de vaccin contre le coronavirus à l’hôpital Sheba, le 30 juillet 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Bennett s’est adressé à la cheffe de la Cour suprême israélienne Esther Hayut et au président de la Knesset, Mickey Levy, vendredi, leur demandant de se faire vacciner – notamment pour servir d’exemple pour les citoyens israéliens.

Parmi les premiers Israéliens à recevoir un rappel, le président Isaac Herzog, 60 ans, son épouse Michal, le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu, 71 ans, et son épouse Sara, 60 ans.

Bennett est âgé de 49 ans et il n’est donc pas éligible à une troisième dose à l’heure actuelle.

La décision prise par Israël de commencer à administrer une injection de rappel survient dans le contexte d’une lutte visant à contenir une vague récente d’infections qui a vu les chiffres des contaminations faire un bond en passant de seulement quelques dizaines il y a un mois à un bilan moyen de plus de 2 000 nouveaux cas quotidiens cette semaine.

Se faisant lui aussi administrer sa troisième dose, vendredi, le directeur-général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a fait savoir à la Douzième chaîne qu’il se sentait « très bien » après cette nouvelle injection.

Soutenant la décision prise de procéder à un rappel avant même que la FDA (Food and Drug Association) n’ait donné son approbation à une troisième piqûre, Ash a estimé qu’il « aurait été impossible d’attendre encore quelques mois ».

« Nous disposons d’ores et déjà d’un nombre suffisant de vaccins et des doses supplémentaires sont attendues dans le pays dans les prochaines semaines pour lancer, dans les faits, cette campagne de rappel », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Naftali Bennett s’exprime à l’hôpital Sheba de Tel Hashomer lors du lancement de la campagne de rappel du vaccin contre le coronavirus. A sa droite, le président Isaac Herzog. (Crédit : Haim Zach / GPO)

Ash a noté qu’aucune restriction supplémentaire liée à la COVID-19 n’était envisagée dans un futur proche.

Pour le moment, a-t-il dit, « le vaccin est la solution que nous avons pour nous extraire de la pandémie et il est donc important que tout un chacun se fasse vacciner ».

Il a vivement recommandé aux ministres d’aider à mobiliser les personnes âgées pour qu’elles aillent se faire injecter une troisième dose.

Ash a aussi assuré que le vaccin était sûr pour les enfants et il a vivement recommandé aux jeunes de 12 ans et plus d’aller se faire immuniser.

« Nous n’obligeons pas les gens à aller se faire vacciner mais il est important de rendre les vaccins accessibles de manière à les mettre à la disposition de ceux qui peuvent se faire immuniser », a-t-il continué, faisant allusion à l’installation de centres de vaccination dans les écoles – une initiative à laquelle la ministre de l’Éducation, Yifat Shasha-Biton, s’oppose avec force.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...