Kahlon contrecarre le plan des investisseurs immobiliers
Rechercher

Kahlon contrecarre le plan des investisseurs immobiliers

Le ministère des Finances a surpris tout le monde mardi avec sa taxe d'achat sur les résidences secondaires

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Moshe Kahlon, ministre des Finance et chef du parti Koulanou, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 18 mai 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Moshe Kahlon, ministre des Finance et chef du parti Koulanou, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 18 mai 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Une taxe d’achat plus élevée sur les résidences secondaires et les logements achetés en investissement est entrée en vigueur mardi soir, et non au début du mois prochain comme prévu initialement, a annoncé le ministre des Finances Moshe Kahlon dans un post Facebook.

Le chef du parti Koulanou avait, à l’origine, annoncé que son projet d’augmenter la taxe d’achat sur les résidences secondaires prendrait effet le 1er juillet, mais cela a déclenché une frénésie d’achats parmi les investisseurs immobiliers et les acheteurs qui voulaient conclure le plus possible d’affaires avant la date limite.

« Il y a une énorme course des investisseurs pour l’achat d’appartements anciens », a écrit Shai Babad, le directeur général du ministère des Finances, sur Facebook.

« Nous voulons mettre un terme à ceci aussi rapidement que possible car il n’y a pas une quantité illimitée d’appartements. »

Gardant cela à l’esprit, le ministère a exécuté son projet mardi soir.

En augmentant les taxes sur les immeubles de placement, a expliqué le ministère, « nous allons rendre des investissements dans l’immobilier moins attrayants et laisser des milliers d’appartements pour les personnes qui ne possèdent pas encore un appartement ».

En vertu du nouveau code des impôts, les immeubles de placement (une propriété immobilière qui n’est pas le lieu de résidence primaire de l’acheteur) qui sont évalués à moins 4,8 millions de shekels seront soumis à une taxe de 8 %, tandis que toutes les propriétés au-dessus de ce plafond seront soumises à une taxe de 10 %.

Les acquéreurs d’un appartement valant un million de shekels devaient payer 50 000 shekels de taxes mardi, à compter de mercredi matin, ils devront payer 80 000 shekels pour une propriété d’une même valeur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...