Rechercher

Kamala Harris et Douglas Emhoff allument la menorah du « Mensch de Malden Mills »

La vice-présidente et son mari ont emprunté la menorah d'Aaron Feuerstein, célèbre pour avoir payé ses ouvriers même après l'incendie de son usine

La vice-présidente américaine Kamala Harris, à gauche, et son second conjoint Douglas Emhoff allument une ménorah lors de la première nuit de Hanoukka dans leur maison à Washington DC, le 28 novembre 2021. (Twitter)
La vice-présidente américaine Kamala Harris, à gauche, et son second conjoint Douglas Emhoff allument une ménorah lors de la première nuit de Hanoukka dans leur maison à Washington DC, le 28 novembre 2021. (Twitter)

WASHINGTON – L’administration Biden s’est donnée pour mission d’amener les gens à travailler ensemble pour sortir d’une économie frappée par le COVID.

Cela pourrait expliquer pourquoi la première menorah allumée par le conjoint juif de la vice-présidente provient de la maison d’un homme d’affaires vénéré pour avoir payé ses employés pendant des mois pendant qu’il reconstruisait une usine détruite par un incendie.

Yair Rosenberg, qui tient un blog sur les questions juives dans le magazine mensuel culturel américain The Atlantic, a retrouvé les origines de la menorah à partir d’une photo que Douglas Emhoff, le mari juif de la vice-présidente Kamala Harris, a publiée sur les réseaux sociaux la première nuit de Hanoukka.

Le personnel des Harris/Emhoff se demandait quelle menorah utiliser – il y a toujours une histoire derrière les candélabres présentés lors des allumages de Hanoukka à la Maison Blanche. L’un d’entre eux est tombé sur la nécrologie d’Aaron Feuerstein, décédé le 4 novembre dernier à 95 ans.

Aaron Feuerstein, président et PDG de Malden Mills, sourit à l’extérieur d’un palais de justice, le 14 août 2003, à Worcester, dans le Massachusetts. (AP Photo/Chris Fitzgerald, File)

En décembre 1995, le complexe d’usines textiles en briques rouges de Feuerstein a pris feu, provoquant l’un des plus grands incendies de l’histoire du Massachusetts. Le travail des 1 400 employés de l’usine a été interrompu pendant la reconstruction, mais Feuerstein a continué à les payer, ce qui lui aurait coûté 25 millions de dollars.

À l’époque, le Boston Globe avait cité Feuerstein qui avait déclaré : « Je ne vais pas mettre 3 000 personnes au chômage deux semaines avant Noël ». Feuerstein a également expliqué après l’incendie qu’il était guidé par la tradition juive. « Quand tout est chaos moral, c’est le moment d’être un mensch », a-t-il dit, une citation qui lui a valu le surnom de « mensch de Malden ».

Une source a déclaré à The Forward, dans un article publié mercredi, que Harris et Emhoff avaient été impressionnés par l’engagement de Feuerstein envers ses travailleurs.

« Il était un héros pour les travailleurs », a déclaré la source.

So honored that the Vice President of the United States Kamala Harris is lighting the menorah I painted for my…

Posted by Marika Shosh Feuerstein on Sunday, November 28, 2021

Les employés ont contacté la famille Feuerstein, qui a prêté à la deuxième famille la menorah, peinte à la main par la petite-fille de Feuerstein, Marika Shosh Feuerstein.

« La mémoire de mon grand-père brille toujours, ce qui signifie que ses valeurs et son hessed continuent de vivre », a-t-elle publié sur Facebook, utilisant un terme hébreu pour désigner la charité.

Le motif de la menorah est une rose bleue et blanche avec une vigne, « un symbole de ce que ma famille et mon grand-père ont traversé », a déclaré Marika Feuerstein à The Forward.

Feuerstein a déclaré que son grand-père était « un fier démocrate » et que c’est « un honneur incroyable » que la deuxième famille l’ait utilisé alors qu’elle était encore affligée par sa mort.

« Une menorah est un vaisseau pour la lumière, surtout dans l’obscurité. Ce fut une période sombre pour notre famille », a-t-elle déclaré. « Voir sa ménorah dans la résidence du vice-président signifie que sa lumière brille toujours. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...