Katz : Israël et le Golfe devraient coopérer dans plusieurs domaines
Rechercher

Katz : Israël et le Golfe devraient coopérer dans plusieurs domaines

Après sa visite à Oman, le ministre israélien des Transports a déclaré que l'État juif a beaucoup à offrir à ses voisins arabes en matière de sécurité et d'agriculture notamment

Illustration : le ministre des Transports Israel Katz devant une carte d'un réseau ferroviaire, le 5 avril 2017 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Illustration : le ministre des Transports Israel Katz devant une carte d'un réseau ferroviaire, le 5 avril 2017 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Un important ministre israélien qui a visité Oman cette semaine a appelé à renforcer la coopération entre Israël et les États du Golfe sur les questions de développement, de sécurité, de médecine, entre autres secteurs.

Le ministre israélien du Renseignement et des Transports, Yisrael Katz, a déclaré à Reuters jeudi soir après sa visite: “À mon avis, la coopération entre Israël et les pays du Golfe peut et devrait être élargie… Israël a également beaucoup à offrir en matière de dessalement de l’eau et d’irrigation, d’agriculture et de médicaments.”

Il a également déclaré que les pays devraient travailler ensemble sur la sécurité en matière d’aviation.

Israël a déclaré avoir aidé à déjouer un complot imposé par le groupe État islamique visant à bombarder un avion de la compagnie émiratie Etihad en août 2017. L’armée a déclaré que l’unité de renseignements militaires 8200 a fourni à l’Australie des renseignements qui auraient permis d’empêcher l’attaque.

La visite de Katz à Oman a eu lieu moins de deux semaines après la visite surprise du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans le sultanat du Golfe, la première depuis plus de 20 ans d’un Premier ministre israélien.

Le ministre a déclaré à Reuters que l’augmentation du nombre de visites “s’inscrit dans une tendance plus large de renforcement des liens entre Israël et les pays du Golfe fondés sur des intérêts communs et une reconnaissance mutuelle des avantages potentiels pour les deux parties, à la fois pour faire face aux défis et aux menaces communs et pour saisir des opportunités.”

Le ministre des Transports, Yisraël Katz, à gauche, aux côtés de représentants omanais lors de la cérémonie d’ouverture du congrès mondial de l’Union du transport routier à Mascate (Oman) le 7 novembre 2018. (Crédit : Mohammed Mahjoub / AFP)

A Oman, Katz a également annoncé son intention de relier la Méditerranée au Golfe par chemin de fer via l’État juif.

La liaison ferroviaire baptisée “Voie de la paix” , qui, selon Katz, est soutenue par l’administration du président américain Donald Trump, est “basée sur deux idées centrales – Israël en tant que pont terrestre et la Jordanie en tant que plaque tournante du transport régional”.

Katz, qui a pris la parole lors d’une conférence internationale sur les transports qui s’est tenue dans le sultanat, a déclaré que le projet de chemin de fer est favorable à l’Arabie saoudite et aux États du Golfe voisins – ainsi qu’à l’économie palestinienne.

“Cela créera une nouvelle route commerciale dans la région, plus courte, plus rapide et moins chère, et contribuera aux économies de la Jordanie, des Palestiniens – qui seront également connectés à l’initiative – d’Israël, de l’Arabie saoudite et des pays du Golfe, sans oublier le futur Irak”, a déclaré Katz.

Les visites à Oman font suite à des séjours très médiatisés des ministres de la Culture et de la Communication d’Israël aux Émirats arabes unis à la fin du mois dernier.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...