Kushner va présenter le plan de paix au Conseil de Sécurité de l’ONU
Rechercher

Kushner va présenter le plan de paix au Conseil de Sécurité de l’ONU

Mahmoud Abbas, est lui, attendu le 11 février à l'ONU

Jared Kushner, conseiller du président américain, intervient au journal télévisé de la Treizième chaîne, le 29 octobre 2019. (capture d'écran de la Treizième chaîne)
Jared Kushner, conseiller du président américain, intervient au journal télévisé de la Treizième chaîne, le 29 octobre 2019. (capture d'écran de la Treizième chaîne)

Les Etats-Unis ont demandé une réunion à huis clos du Conseil de sécurité de l’ONU jeudi pour une présentation par le gendre et conseiller de Donald Trump, Jared Kushner, du plan de paix américain pour le Proche-Orient rejeté par les Palestiniens, a appris lundi l’AFP de sources diplomatiques.

Elle vise pour Washington à exposer ce plan américain dévoilé la semaine dernière et à entendre les positions des 14 autres Etats membres du Conseil, ont précisé les mêmes sources.

Cette réunion interviendra quelques jours avant la venue à New York du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, attendue le 11 février, pour manifester à l’ONU son opposition catégorique au projet américain et réclamer l’application du droit international.

La réunion demandée par Washington se tiendra à huis clos à 17H00 GMT a indiqué à des médias l’ambassadeur belge à l’ONU, Marc Pecsteen de Buytswerve, dont le pays est président en exercice du Conseil de sécurité en février. Il a précisé attendre encore une requête formelle des Etats-Unis.

Marc Pecsteen de Buytswerve a précisé attendre aussi incessamment une requête formelle des Palestiniens pour une session du Conseil de sécurité sur le plan de paix américain avec le président Abbas programmée le 11 février dans la matinée.

Jared Kushner est l’artisan du plan de paix révélé il y a près d’une semaine par le président Donald Trump et qui a été rejeté samedi par la Ligue arabe, puis lundi par l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

Dans un communiqué samedi, l’ambassadeur israélien auprès de l’ONU, Danny Danon, avait annoncé être engagé dans une campagne à l’ONU pour persuader ses membres de ne pas soutenir une action palestinienne hostile au plan.

« Mahmoud Abbas doit comprendre que les discours à New York ne mèneront pas à la résolution du conflit entre Jérusalem et Ramallah. La communauté internationale doit admettre qu’Abbas est le seul à s’opposer à la paix », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...