La Chine interdit l’observation du Ramadan dans la province musulmane
Rechercher

La Chine interdit l’observation du Ramadan dans la province musulmane

Le cas des Ouïghours de la province de Xinjiang, dans le nord-ouest du pays, surpris en train de jeûner "sera traité" alors que les responsables tentent d'éliminer l'Islam

Des musulmans de la province de Xinjiang en Chine se réunissent pour la prière pendant le Ramadan en mai 2017 (Capture d'écran : YouTube)
Des musulmans de la province de Xinjiang en Chine se réunissent pour la prière pendant le Ramadan en mai 2017 (Capture d'écran : YouTube)

Les autorités de la province chinoise à prédominance musulmane ont émis une série de mesures destinées à empêcher l’observation du mois sacré du Ramadan chez les musulmans, un responsable affirmant que le cas de ceux qui seront surpris à jeûner « sera traité ».

Un responsable gouvernemental a noté que la région a adopté un grand nombre de mesures pour « garantir la paix et l’harmonie sociales », en ordonnant notamment à tous les restaurants de rester ouverts pendant le Ramadan, a rapporté lundi le site internel du Congrès mondial ouïghour (WUC).

Un responsable de la commune de Zawa, parlant sous couvert d’anonymat, aurait déclaré que les enseignants, les fonctionnaires et les employés du secteur du service « ne sont pas autorisés à jeûner » pendant le Ramadan.

« C’est strictement interdit et les cas de Ouïghours surpris en train de jeûner pendant cette période seront traités », a-t-il indiqué.

La Chine communiste tente depuis des décennies de remplacer la pratique religieuse par l’allégeance au parti, en particulier au sein de la communauté ouïghour, dont la majorité est musulmane et qui vit dans la province de Xinjiang au nord-ouest de la Chine.

La région est également limitrophe de plusieurs pays à majorité musulmane, dont l’Afghanistan et le Pakistan où les groupes terroristes tiennent des bastions. L’État islamique a recruté des terroristes dans cette province de la Chine.

Le document intitulé « conclusion de travail en 2017 sur le maintien de la stabilité de la province de Xinjiang durant la période du Ramadan » avertit que le Bureau commercial et industriel d’Aksu qui régule les autorisations commerciales et d’alcool pour les restaurants va « renforcer son leadership », « ses contrôles » et « ses inspections » dans le comté et va « évaluer l’ampleur de la propagande pour se consacrer à la prévention », dit le site.

De plus, les autorités forcent les militants des partis à créer des équipes pour assurer des « gardes ininterrompues de 24 heures », rendant impossible le jeûne.

Dans le comté voisin de Hotan, les étudiants se réuniront le vendredi – jour où les musulmans se rendent aux services de prière à la mosquée – et « étudieront collectivement, regarderont des films rouges [de propagande communiste] et pratiqueront des activités sportives » de telle manière à « enrichir leur vie sociale durant les vacances d’été », selon le document.

Un responsable a refusé de dire si les mesures visaient spécifiquement les Musulmans observant le Ramadan. « Je ne peux vous donner aucun détail à ce sujet », a répondu le responsable sous contition d’anonymat. « Vous feriez mieux d’enquêter auprès des secteurs de la sécurité publique ».

Le Ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam, un mois durant lequel les musulmans doivent se consacrer à la prière, à l’aumône et au jeune depuis l’aube jusqu’au crépuscule.

Il est sacré parce que la tradition affirme que le Coran a été révélé au prophète Mahomet au cours de ce mois.

Le Ramadan est un mois généralement marqué par la piété et le sacrifice et durant lequel les musulmans doivent s’abstenir de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles depuis le lever jusqu’au coucher du soleil.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...