Les voyageurs râlent après la fermeture des gares de Tel Aviv
Rechercher

Les voyageurs râlent après la fermeture des gares de Tel Aviv

La première semaine d’interruption de service provoque des embouteillages et des confusions sur les navettes mises en place entre les gares fermées

Travaux entre les gares de Herzliya et Tel Aviv, le 4 septembre 2016. (Crédit : Avi Dishi/Flash90)
Travaux entre les gares de Herzliya et Tel Aviv, le 4 septembre 2016. (Crédit : Avi Dishi/Flash90)

Les habitants de la région de Tel Aviv se sont retrouvés coincés dans des embouteillages importants pendant le premier jour d’une semaine qui s’annonce cauchemardesque : trois des quatre gares ferroviaires du principal pôle économique du pays ont été fermées pour des travaux de maintenance ce lundi.

Des embouteillages ont été enregistrés sur toutes les autoroutes du pays lundi matin alors que les ouvriers posaient les rails du nouveau train à grande vitesse qui reliera Jérusalem à Tel Aviv, et doublaient les voies entre Herzliya et Tel Aviv.

Les gares Savidor, Hashalom et Université de Tel Aviv resteront fermées jusqu’au mardi 27 septembre à 5h00 du matin. La gare Haganah, la plus au sud de Tel Aviv, est la seule à rester opérationnelle, et celle d’Herzliya, est la première gare ouverte au nord de Tel Aviv.

Quelque 150 bus ont été ajoutés pour transporter les passagers entre les gares d’Herzliya et Haganah. Les usagers ont néanmoins déclaré qu’il y avait une affluence considérable et une mauvaise organisation.

Un train longe l'autoroute Ayalon près de la gare centrale "Savidor" de Tel Aviv, le 23 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Un train longe l’autoroute Ayalon près de la gare centrale « Savidor » de Tel Aviv, le 23 août 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Je ne sais pas comment je vais faire pendant une semaine entière », a confié un voyageur au site Walla, tout en essayant de trouver son chemin et la bonne navette. « Je suis en colère contre Israël Railways : ils doivent nous dédommager. »

Les voyageurs cherchant à contourner Tel Aviv pourront aussi prendre des trains spéciaux entre Herzliya et Lod.

Ce cauchemar pour les voyageurs reflète une situation similaire qu’ils ont dû endurer il y a deux semaines, lorsqu’une querelle politique a conduit à repousser les travaux dans les gares au samedi soir, ou à fermer plusieurs lignes autour de Tel Aviv pour une grande partie du dimanche, laissant les soldats et autres usagers en plein embouteillage.

L’armée israélienne et le ministère de la Défense ont annoncé qu’ils fourniront des centaines de bus pour transporter dimanche matin les soldats en permission pour le week-end vers leur base au départ de 12 gares du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...