La gare de Pithiviers amorce sa mue en lieu de mémoire le 1er septembre
Rechercher

La gare de Pithiviers amorce sa mue en lieu de mémoire le 1er septembre

Le premier camp de transit des juifs raflés en France va être transformé en lieu de mémoire. Ouverture annoncée: courant 2019

La gare de Pithiviers, en France, qui sera transformée en mémorial à la mémoire des Juifs déportés pendant la Seconde Guerre mondiale. (Crédit : Wikipedia Commons)
La gare de Pithiviers, en France, qui sera transformée en mémorial à la mémoire des Juifs déportés pendant la Seconde Guerre mondiale. (Crédit : Wikipedia Commons)

C’est ici que « tout a commencé » en 1941, « alors que la première rafle des Juifs dans Paris vient d’avoir lieu, » lit-on sur le site de France 3. La gare de Pithiviers devient le premier camp de transit nazi en France.

Selon le journal La République du Centre, à partir du 1er septembre débuteront des travaux d’une durée annoncée de 18 mois pour transformer la gare de Pithiviers en un lieu de mémoire où seront exposés des « photographies, des documents administratifs ou bien encore des courriers écrits par des internés ».

Le projet est porté par le Mémorial de la Shoah et le Cercil d’Orléans.

« 8 000 personnes transiteront à Pithiviers, passagers de ces sinistres convois entre 1941 et 1943, relate le même site. Ayant été fermée aux voyageurs en 1969, la gare n’avait pas bougé lorsque les trains de la mort sont passés sur ses rails. Elle n’a pas bougé après ».

Depuis 1969, la gare est fermée aux voyageurs, mais elle est restée la propriété de la SNCF.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...