Rechercher

La Knesset lance un caucus sur les accords d’Abraham

Lapid et Gantz affirment que le nouveau gouvernement cherche à faire la paix avec les Palestiniens et les autres États arabes

(De droite à gauche) Ivanka Trump, Jared Kushner, le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu et le député Likoud Ofir Akunis lors d'un événement de lancement d'un groupe parlementaire de la Knesset consacré aux accords d'Abraham, à Jérusalem, le 11 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
(De droite à gauche) Ivanka Trump, Jared Kushner, le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu et le député Likoud Ofir Akunis lors d'un événement de lancement d'un groupe parlementaire de la Knesset consacré aux accords d'Abraham, à Jérusalem, le 11 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

La Knesset a lancé lundi un nouveau caucus dédié aux Accords d’Abraham, les accords de normalisation négociés par les États-Unis avec les pays arabes, conclus il y a un an.

Jared Kushner et Ivanka Trump étaient présents aux côtés de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, représentant les dirigeants américains et israéliens, depuis évincés, qui ont signé les accords de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan.

Mais le ministre de la défense, Benny Gantz, qui occupait également ce poste sous le précédent gouvernement Netanyahu, a vanté le rôle de son propre parti, le parti Kakhol lavan, dans la conclusion de ces accords, qui ont été annoncés en même temps que l’abandon des projets d’annexion de larges pans de la Cisjordanie.

« Le fait que nous ayons empêché une annexion unilatérale a permis aux accords d’Abraham de se consolider et d’aller de l’avant », a déclaré Gantz, dans un clin d’œil apparent à Netanyahu, l’actuel chef de l’opposition.

« Je suis heureux que ces accords de paix aient été signés et je suis sûr qu’ils seront élargis et entraîneront des changements au Moyen-Orient, car il s’agit de la paix entre les peuples », a-t-il déclaré, ajoutant que Jérusalem « agit pour élargir les accords et même en ajouter d’autres. »

« Nous ne devons pas oublier les importants accords de paix avec l’Égypte et la Jordanie, qui sont un atout pour l’État d’Israël », a ajouté Gantz. « Nous avons le devoir de développer tous les accords de paix et aussi de continuer à travailler pour parvenir à la paix avec les Palestiniens. »

Le ministre de la Défense Benny Gantz s’exprime lors d’un événement lançant un groupe parlementaire de la Knesset consacré aux accords d’Abraham, à Jérusalem, le 11 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Lors de l’événement, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a également déclaré que le nouveau gouvernement faisait avancer la normalisation avec davantage d’États arabes.

« Nous avons renouvelé les relations avec l’Égypte, nous avons ouvert des ambassades, nous avons amélioré nos relations avec les États-Unis », a déclaré Lapid. « Je lance un appel aux Palestiniens, et à chaque nation arabe qui écoute : nous recherchons la paix. La paix n’est pas un compromis ou une faiblesse, mais plutôt une incarnation de l’esprit humain. Ceux qui vivent au Moyen-Orient sont invités à regarder autour d’eux et à voir quels pays sont dans une meilleure position – ceux qui cherchent la paix, ou ceux qui cherchent la guerre. »

Lapid est attendu pour une visite de trois jours aux États-Unis, à partir de mardi, au cours de laquelle il rencontrera le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le ministre des Affaires étrangères des EAU.

Le ministre des affaires étrangères Yair Lapid s’exprime lors du lancement d’un groupe parlementaire de la Knesset consacré aux accords d’Abraham, à Jérusalem, le 11 octobre 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

« L’un des sujets [qui sera abordé] lors de mon voyage à Washington [départ] ce soir est l’élargissement du nombre de nations qui sont dans cet accord », a déclaré Lapid lors de l’événement.

« Je veux remercier le président Trump pour son rôle dans les accords et remercier le leader de l’opposition Netanyahu, qui a accompli quelque chose de grand avec ces accords », a ajouté Lapid.

Netanyahu lui-même, qui a rencontré Kushner et Trump à la Knesset avant l’événement, a déclaré : « Tant que les gens disaient qu’on ne pouvait pas faire la paix avec le monde arabe sans faire la paix avec les Palestiniens, nous n’aurions pas pu faire la paix. Nous avons brisé le veto palestinien et conclu quatre accords de paix historiques ».

Kushner et Trump – respectivement le conseiller principal et la fille de l’ancien président américain Donald Trump – n’ont pas demandé à rencontrer le Premier ministre Naftali Bennett lors de leur visite, a appris le Times of Israël.

Le nouveau caucus est dirigé par le député Likud Ofir Akunis et la députée Kakhol lavan Ruth Wasserman Lande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...