La plus petite Bible du monde se trouve désormais dans un bijou
Rechercher

La plus petite Bible du monde se trouve désormais dans un bijou

En coopération avec une entreprise de joaillerie, l’université de Tel Aviv a placé les 929 chapitres et psaumes de la Bible sur une minuscule puce électronique dans un pendentif

Le pendentif de l’université de Tel Aviv et de Tanaor. (Crédit : Amis français de l’université de Tel Aviv)
Le pendentif de l’université de Tel Aviv et de Tanaor. (Crédit : Amis français de l’université de Tel Aviv)

La plus petite Bible du monde et ses 929 chapitres et psaumes a été placée sur une minuscule puce électronique dans un pendentif, a rapporté le site des amis français de l’université de Tel Aviv. Une prouesse réalisée par le Centre des nanosciences de l’université, qui a créé la puce, et par le joaillier israélien Tanaor, qui s’est occupé de la conception du bijou.

« Cette collaboration est tout à fait particulière, a déclaré Yuval Kupitz, responsable des partenariats internationaux du Centre des nanosciences. La nanotechnologie est généralement utilisée dans des domaines tels que les capteurs intelligents, les médicaments, les appareils médicaux, l’électronique et l’optique. Nous nous sommes associés à une entreprise qui fabrique des produits de consommation. C’est une excellente occasion d’entrer dans un secteur traditionnel qui accroît sa valeur grâce à l’innovation. »

Cette technologie réduit une grande quantité d’informations à des dimensions minuscules. La nanotechnologie a récemment été utilisée dans le cas de la sonde Bereshit. De nombreuses informations – allant de tours de magie à l’histoire d’Israël en passant par des chansons et des dessins d’enfants – ont ainsi été gravées sur une puce et envoyées sur la Lune.

Entreprise israélienne née en 1946, Tanaor dit avoir voulu combiner science, technologie et innovation avec l’artisanat traditionnel. « Le concept qui sous-tend les collections de Tanaor est d’exposer et de connecter des mondes, en utilisant les avancées de la technologie pour intégrer l’histoire de la Bible dans la vie de tous les jours », lit-on dans le communiqué des amis français de l’université de Tel Aviv.

Chaque pendentif sera accompagné d’un certificat d’authenticité délivré par le rabbin Elihu Shannon. Ils seront vendus dans des musées, et notamment le musée de la Bible à Washington ou le musée d’Israël à Jérusalem, sur les lignes d’El Al et par Internet.

Leur prix varie de 80 à 4 000 dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...