La police interdit des manuels palestiniens dans une école du mont du Temple
Rechercher

La police interdit des manuels palestiniens dans une école du mont du Temple

Les élèves n'auraient pas reçu la permission d'aller à l'école sur le lieu saint avec leurs livres ; un porte-parole de la police a expliqué que ces manuels ont été interdits en raison de craintes relatives à d'éventuelles “incitations”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des écolières palestiniennes le jour de la rentrée scolaire, dans un établissement dirigé par les Nations unies au camp d' Al-Shatee, dans la ville de Gaza, le 23 août 2017. Illustration.  (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Des écolières palestiniennes le jour de la rentrée scolaire, dans un établissement dirigé par les Nations unies au camp d' Al-Shatee, dans la ville de Gaza, le 23 août 2017. Illustration. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

La police israélienne a interdit jeudi à une école palestinienne de Jérusalem de recevoir des manuels dotés du logo de l’Autorité palestinienne (AP) en empêchant, selon certaines informations, les enfants en possession de ce livre de monter dans leur école située sur le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Un porte-parole de la police a expliqué que les manuels portant le logo de l’AP n’ont pas été autorisés sur le mont du Temple.

Selon Wafa, média officiel palestinien, les élèves du lycée de la Charia d’Al-Aqsa pour garçons n’ont pas pu entrer sur le site ni dans leur école avec le livre.

Un porte-parole de la police a indiqué pour sa part ne pas être « très au courant » de cet incident.

Le lycée de la Charia pour garçons a posté des images sur sa page Facebook montrant des élèves aux abords de l’entrée de la Porte des Tribus qui permet d’accéder au mont du Temple, alors que la police inspecte leurs manuels.

L’école a distribué les manuels aux élèves hors du complexe du mont du Temple, révèlent les photographies.

قوات الاحتلال تمنع دخول الكتب المدرسية إلى مدرسة ثانوية الأقصى الشرعيةكما وقامت باعتقال كل من مدير المدرسة الاستاذ نادر…

Posted by ‎مدرسة ثانوية الأقصى الشرعية للبنين‎ on Thursday, 24 August 2017

Mardi, Wafa a annoncé que la police israélienne avait empêché l’entrée au mont du Temple de manuels destinés à deux lycées et à un jardin d’enfants.

Ahad Sabri, principal du lycée pour filles de la Charia, a expliqué à l’agence de presse palestinienne Maan mardi que les livres destinés à ses élèves avaient également été distribués aux abords du mont du Temple.

L’année scolaire palestinienne a commencé mercredi.

Le ministère de l’Education de l’AP a dénoncé une « guerre féroce » contre le secteur de l’Education à Jérusalem Est.

« Les pratiques de l’occupation constantes contre l’éducation dans la ville sainte reflètent l’étendue de la laideur de l’occupation et sa violation flagrante de toutes les conventions internationales garantissant le droit à l’éducation et l’accès de tous les élèves à leur institution d’éducation dans un environnement sécurisé et stable », a annoncé le ministère dans un communiqué de presse publié jeudi par Wafa.

Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a déclaré au Times of Israël : « pour autant que je le sache, il a été fait en sorte que les manuels ne puissent pas entrer dans cette zone spécifique sur le mont du Temple après une tentative de les y faire entrer clandestinement. »

Interrogé sur l’éventuelle permission donnée aux élèves de faire entrer les livres individuellement dans l’école, il a répondu : « à ma connaissance, ces livres ne sont pas autorisés sur le mont du Temple. Nous verrons ce qu’il va se passer. »

Rosenfeld a expliqué que ces livres n’étaient pas autorisés sur le mont du Temple parce que « leur contenu a été examiné et étudié pour s’assurer qu’ils n’étaient liés à aucun élément qui soit illégal ou relevant des incitations [à la haine]. »

Des écolières palestiniennes le jour de la rentrée scolaire à Ramallah, en Cisjordanie, le 25 août 2013. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Des écolières palestiniennes le jour de la rentrée scolaire à Ramallah, en Cisjordanie, le 25 août 2013. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

La police israélienne, a-t-il dit, n’examine pas les manuels des écoles palestiniennes hors du mont du Temple.

Israël et des ONG indépendantes accusent depuis longtemps les programmes scolaires palestiniens d’incitations à la haine et à la violence, une accusation qui a été récemment rejetée par le ministre de l’éducation de l’AP lors d’une interview exclusive accordée au Times of Israël.

Le ministère de l’Education de l’AP a mis en circulation une toute nouvelle série de manuels pour l’année scolaire 2017.

Les élèves de Jérusalem Est peuvent se rendre dans quatre types d’école : des écoles israéliennes, des écoles parrainées par l’Etat juif, des institutions dirigées par l’Autorité palestinienne, ou par le Waqf – un organisme du gouvernement jordanien qui administre les lieux saints musulmans de Jérusalem.

Les établissements du mont du Temple sont gérés par le Waqf.

Dans un article publié mardi, Wafa a accusé Israël de « tenter d’interdire l’usage de livres palestiniens dans Jérusalem, ville occupée, et de les remplacer par des manuels diffusés par les Israéliens, ce à quoi s’opposent fortement les Palestiniens parce que les ouvrages israéliens dénaturent et présentent de façon mensongère l’histoire et la culture palestiniennes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...