Rechercher

La police new-yorkaise recherche l’auteur d’une croix gammée sur une publicité

Le gouverneur et le procureur général de New York condamnent un graffiti antisémite à Brooklyn, alors que les crimes à caractère antisémite ne cessent d'augmenter

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Une croix gammée sur un panneau publicitaire de sensibilisation à l'antisémitisme à New York, le 5 mai 2022. (Crédit: Courtoisie/JewBelong)
Une croix gammée sur un panneau publicitaire de sensibilisation à l'antisémitisme à New York, le 5 mai 2022. (Crédit: Courtoisie/JewBelong)

NEW YORK – Des vandales ont tagué une croix gammée sur un panneau publicitaire de sensibilisation à la Shoah dans la ville de New York, jeudi, alors que les crimes à caractère antisémite ne cessent d’augmenter dans la région.

Deux croix gammées ont été tagué sur un arrêt de bus dans le quartier de Borough Park à Brooklyn, où se trouve une grande communauté juive.

L’un des graffitis a été pulvérisé sur un panneau d’affichage parrainé par le groupe de défense des droits JewBelong. Le panneau visait à sensibiliser à l’antisémitisme et à son lien avec la Shoah, dans le cadre d’une campagne du groupe intitulée « End Jew Hate ».

Le Borough Park Shomrim, un groupe d’intervention d’urgence au service de la communauté juive, a publié des images de sécurité montrant une femme dégradant l’arrêt de bus et a déclaré que l’unité des crimes haineux de la police de New York était à la recherche de la coupable.

La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a assuré, en réponse à l’incident, être « aux côtés de nos voisins juifs face à la haine antisémite. La haine ne gagnera jamais ».

La procureure générale de l’État de New York, Letitia James, a déclaré que « les actes ignobles et haineux à caractère antisémite ne resteront pas impunis à New York. »

Des croix gammées et autres graffitis antisémites sont régulièrement tagués à New York. Le mois dernier, l’unité des crimes haineux de la police de New York a déclaré avoir arrêté deux personnes pour avoir tagué des croix gammées à Williamsburg, un autre quartier de Brooklyn à forte population juive.

L’incident de Borough Park s’est produit alors qu’Israël célébrait le jour de son indépendance, un événement également marqué par certaines communautés juives aux États-Unis. Hochul et d’autres représentants de l’État ont félicité Israël pour cette célébration ; les bâtiments du gouvernement ont été éclairés en bleu en l’honneur de l’Etat d’Israël.

La semaine dernière, Israël a célébré son jour annuel de commémoration de la Shoah, Yom Hashoah.

À New-York, la communauté juive est, de loin, la principale cible des crimes de haine, et ce depuis fort longtemps. Les attaques anti-juives ont, à elles seules, compté pour 38 % de tous les crimes haineux confirmés à New York l’an dernier, selon les statistiques du NYPD.

La police de New York a confirmé 67 crimes antisémites dans la ville de New York depuis le début de l’année, ce qui représente 47 % de tous les crimes haineux, soit plus de trois fois plus que tout autre groupe.

L’Anti-Defamation League a déclaré le mois dernier que 2 717 incidents antisémites avaient été enregistrés aux États-Unis en 2021, soit une augmentation de 34 % par rapport à 2020 et le niveau le plus élevé depuis que l’ADL a commencé à publier des chiffres annuels, en 1979.

L’ADL a signalé 416 incidents antisémites dans l’État de New York en 2021, niveau le plus élevé de tous les États, en hausse de 24 % par rapport à 2020. Le New Jersey a connu le deuxième plus grand nombre d’incidents de tous les États l’année dernière, avec un total de 370.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...