La rencontre publique de Kara avec des dirigeants arabes n’était pas autorisée – média
Rechercher

La rencontre publique de Kara avec des dirigeants arabes n’était pas autorisée – média

Le mois dernier, le ministre druze avait rencontré en Equateur des représentants de l'AP, d’Oman, du Qatar, du Yémen et d’autres pays arabes

Ayoub Kara, à droite, ministre du Likud, avec des représentants d'Oman, du Yémen et du Qatar en Equateur, le 24 mai 2017. (Crédit : autorisation)
Ayoub Kara, à droite, ministre du Likud, avec des représentants d'Oman, du Yémen et du Qatar en Equateur, le 24 mai 2017. (Crédit : autorisation)

La rencontre publique entre Ayoub Kara, ministre druze du Likud, et des dirigeants arabes en Equateur le mois dernier n’avait été ni coordonnée, ni approuvée par le bureau du Premier ministre, a annoncé la Deuxième chaîne.

Kara avait publié des photographies de lui avec des représentants de l’Autorité palestinienne, des délégués d’Oman, du Qatar, du Yémen et d’autres pays arabes, ainsi qu’avec le Premier ministre de la République arabe sahraouie démocratique, Abdelkader Taleb Omar.

Des responsables du ministère des Affaires étrangères ont dit à la chaîne que Kara avait parlé en arabe avec les dirigeants, et avait vanté les relations secrètes d’Israël avec l’Arabie saoudite.

Ils ont refusé de dire comment le ministre avait pu exercer ses fonctions officielles à l’étranger sans avoir d’abord été briefé.

Ayoub Kara, à gauche, ministre du Likud, avec l'ambassadeur de l'Autorité palestinienne en Amérique du Sud, en Equateur, le 24 mai 2017. (Crédit : autorisation)
Ayoub Kara, à gauche, ministre du Likud, avec l’ambassadeur de l’Autorité palestinienne en Amérique du Sud, en Equateur, le 24 mai 2017. (Crédit : autorisation)

Kara a démenti cette information, affirmant qu’il s’agissait d’une tentative de nuire à ses efforts pour renforcer les relations d’Israël avec le monde arabe.

« Il est malheureux qu’encore et encore, mon image de représentant du gouvernement israélien soit ternie, alors que je m’efforce de faire avancer la paix entre Israël et le monde arabe », a-t-il déclaré dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...