Rechercher

La voiture du maire de Tirat Carmel brûlée dans un incendie criminel présumé

Deux autres véhicules ont aussi été détruits. L'incendie s'est produit devant le domicile de maire Aryeh Tal, qui est menacé depuis des mois mais sans savoir pourquoi

Capture d'écran de la vidéo de la voiture du maire de Tirat Carmel en feu devant son domicile, le 12 décembre 2021. (Twitter)
Capture d'écran de la vidéo de la voiture du maire de Tirat Carmel en feu devant son domicile, le 12 décembre 2021. (Twitter)

Dimanche, la police a ouvert une enquête après qu’une voiture appartenant au maire de Tirat Carmel, Aryeh Tal, a été brûlée la nuit passée lors d’un incendie criminel présumé.

Tal aurait fait l’objet de menaces de mort depuis un certain temps, mais il dit ne pas en connaître les motivations ni l’auteur.

La voiture de sa femme, qui était garée à côté de la sienne, et une autre voiture ont également pris feu, selon les médias israéliens.

Aucun blessé n’a été signalé.

Une enquête a été ouverte et des équipes médico-légales ont été déployées pour recueillir des preuves, a indiqué la police.

« C’est un incident très grave », a déclaré une source de la municipalité de la ville au site Ynet. « Il y avait des menaces comme nous l’avons compris, mais maintenant nous avons progressé vers des actions, et c’est quelque chose qui doit être rapidement arrêté. »

Tal est maire de Tirat Carmel, une petite ville au sud de Haïfa, depuis 2009.

La veille de la fête de Rosh HaShana, le 6 septembre, la police avait informé Tal qu’il avait besoin du « plus haut niveau de protection » en raison de menaces sur sa vie, rapporte Ynet.

À l’époque, Tal a déclaré qu’il n’avait aucune idée de la raison pour laquelle il était menacé ou de qui était derrière ces menaces.

À la suite de ces menaces, la sécurité a été assurée à son domicile et le maire s’est vu attribuer un garde du corps personnel.

Tal maintient qu’il ne connaît pas les raisons de ces menaces, mais que cela effraie les membres de sa famille qui craignent pour sa sécurité, a précisé Ynet dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...