L’ADL offre 10 000 $ pour retrouver les vandales du cimetière de Philadelphie
Rechercher

L’ADL offre 10 000 $ pour retrouver les vandales du cimetière de Philadelphie

Plus de 100 pierres tombales ont été renversées au cimetière du mont Carmel, une semaine après une profanation similaire dans le Missouri

Pierres tombales profanées au cimetière juif de Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : capture d'écran ABC)
Pierres tombales profanées au cimetière juif de Philadelphie, le 26 février 2017. (Crédit : capture d'écran ABC)

Une importante association juive offre 10 000 dollars de récompense pour toute information pouvant mener à l’arrestation et à l’inculpation des vandales qui ont profané dimanche le cimetière juif de Philadelphie.

« Nous sommes horrifiés par la profanation du cimetière du mont Carmel », a déclaré lundi dans un communiqué Nancy K. Baron-Baer, directrice régionale de l’Anti-Defamation League (ADL).

« Cet acte est lâche et inadmissible, et d’autant plus méprisable qu’il vient peu après un vandalisme similaire dans un autre cimetière juif à St. Louis la semaine dernière. Nous appelons quiconque ayant des informations sur ce crime à le signaler immédiatement à la police de Philadelphie au 215-686-TIPS. »

La police a indiqué que la profanation du cimetière était un acte de vandalisme et a ouvert une enquête, a annoncé la chaîne locale d’ABC. Elle n’a pas précisé si elle traitait l’affaire comme un possible crime de haine.

Emmanuel Nahshon, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, a condamné le vandalisme, déclarant sur Twitter que la « profanation du cimetière juif de Philadelphie est choquante et est une source d’inquiétude. Totale confiance aux autorités américaines pour arrêter et punir les coupables. »

La découverte des pierres tombales juives vandalisées à Philadelphie dimanche suit le renversement de 150 pierres tombales dans un cimetière juif proche de St. Louis.

Baron-Baer a déclaré que « nous sommes aux côtés de la communauté juive et tous les habitants décents de Philadelphie dans la condamnation de ce crime, et nous sommes inspirés par le déferlement de soutien de forces de l’ordre, des dirigeants communautaires et des voisins. Nous devons nous soutenir face à ces crimes insensibles, comme le vandalisme du cimetière du mont Carmel. »

Aaron Mallin, qui habite dans le New Jersey, a découvert la profanation en se rendant sur la tombe de son père. Il a déclaré à la télévision locale qu’il espérait que ce n’était pas une attaque antisémite.

« J’espère que c’est juste quelques gosses qui ont trop bu. Mais le fait qu’il y en ait autant laisse penser qu’elles [les pierres tombales] ont pu être [délibérément] visées », a déclaré Mallin.

Les pierres tombales vandalisées du cimetière juif Chesed Shel Emeth, près de St. Louis, le 20 février 2017. (Crédit : capture d'écran FOX2NEWS via JTA)
Les pierres tombales vandalisées du cimetière juif Chesed Shel Emeth, près de St. Louis, le 20 février 2017. (Crédit : capture d’écran FOX2NEWS via JTA)

Le vandalisme du cimetière juif de St. Louis avait été dénoncé par les grandes associations juives américaines, qui avaient appelé les autorités américaines à prendre des mesures en réponse à une hausse des actes antisémites aux Etats-Unis. Il avait également été suivi par la première condamnation explicite de l’antisémitisme du président américain Donald Trump.

Mercredi, le vice-président américain Mike Pence s’était rendu au cimetière Chesed Shel Emeth, et rejoint le gouverneur du Missouri Eric Greitens et d’autres bénévoles pour un service œcuménique et le nettoyage des pierres tombales.

D’autres actes antisémites ont eu lieu la semaine dernière, notamment à l’université Drake de Des Moines, dans l’Iowa, et dans une banlieue de Buffalo, dans l’état de New York.

A Drake, une injure antisémite a été gravée dans la chaise d’une salle de conférence de l’université. L’université enquête sur l’incident, classé comme un crime de haine.

« Laissez-moi être très clair, nous ne tolérerons pas des actes d’oppression et de haine, et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour régler cela », a déclaré le Dr Sur Mattison, doyen de l’université, dans un e-mail envoyé aux étudiants.

A Orchard Park, près de Buffalo, une dizaine de croix gammées et des injures racistes ont été tracées sur des voitures et sur un immeuble.

La cour d’une école élémentaire voisine et une passerelle ferroviaire ont été vandalisées de la même manière.

Les croix gammées et les injures ont été découvertes samedi matin, et auraient été peintes dans la nuit de vendredi à samedi, selon les médias.

Au moins 11 voitures et un immeuble résidentiel ont été vandalisés, selon les informations locales. La police a été informée dès 3h00 du matin.

Les images des caméras de surveillance publiques et privées sont étudiées pour trouver les coupables, selon la police. Les enquêteurs pensent que plus d’une personne sont impliquées, selon les médias.

JTA et Raphael Ahren ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...