L’aéroport Ben Gurion a mené un exercice de simulation de grande ampleur
Rechercher

L’aéroport Ben Gurion a mené un exercice de simulation de grande ampleur

Un millier d'employés de l'aéroport, des services d'urgence, de la force aérienne, de la police et du Front de Commandement ont participé à l'exercice

La police et les équipes de secours s'entraînent à réagir à une catastrophe aérienne, à l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv le 8 mai 2018. (Crédit : autorisation)
La police et les équipes de secours s'entraînent à réagir à une catastrophe aérienne, à l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv le 8 mai 2018. (Crédit : autorisation)

L’aéroport international Ben Gurion a organisé mardi un grand exercice de simulation d’accident impliquant 1 000 représentants de l’aéroport, des ministères de la Défense et de la Santé, de la Force aérienne, de la police, des services d’urgence et du commandement de l’armée israélienne.

L’exercice, surnommé « Pelican », était centré sur un accident imaginaire intervenant à l’aéroport par un gros porteur Boeing 747-400 transportant des centaines de passagers.

Un porte-parole de l’Autorité aéroportuaire israélienne a averti les passagers qu’ils pourraient voir plus de véhicules d’urgence que d’habitude dans et autour de l’aéroport et sur le tarmac à cause de l’exercice.

L’exercice simule une catastrophe aérienne sur un vol commercial qui transporterait 300 passagers et membres d’équipage, et qui s’écraseraient en raison d’une erreur mécanique de l’appareil.

La police israélienne teste régulièrement le niveau de préparation pour tout type de situation d’urgence.

L’exercice n’a pas d’incidence sur les horaires des vols réguliers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...