L’ambassadeur d’Israël à l’UNESCO veut voir le côté positif du vote sur Jérusalem
Rechercher

L’ambassadeur d’Israël à l’UNESCO veut voir le côté positif du vote sur Jérusalem

Selon Carmel Shama-HaCohen, Israël se rapproche de sa mission « de démantèlement de la majorité automatique dont jouissent les Palestiniens »

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Carmel Shama-Hacohen, ambassadeur d'Israël auprès de l'UNESCO. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Carmel Shama-Hacohen, ambassadeur d'Israël auprès de l'UNESCO. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO, Carmel Shama-HaCohen, a tenté de rester positif suite à l’adoption officielle par la branche culturelle de l’ONU d’une résolution qui ignore les relations des juifs et des chrétiens à Jérusalem.

Même si seul le Mexique a cherché à changer son vote « pour » en abstention, HaCohen a souligné qu’Israël se rapprochait de sa mission « de démantèlement de la majorité automatique dont jouissent les Palestiniens et les états arabes. »

L’ambassadeur a également salué le Brésil, qui a exprimé ses réserves sur la formulation de la résolution, même si Brasília n’a pas modifié son vote. Cependant, a déclaré HaCohen, de telles réserves rendront plus difficiles le soutien du Brésil à de telles motions dans le futur.

Avec le changement du vote du Mexique, 23 pays ont approuvé la motion mardi, six ont voté contre, dont l’Allemagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, et 25 se sont abstenus.

Le mur Occidental et le mont du Temple (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Le mur Occidental et le mont du Temple (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...