L’AP demande à Israël d’autoriser Jérusalem-Est à participer au scrutin de mai
Rechercher

L’AP demande à Israël d’autoriser Jérusalem-Est à participer au scrutin de mai

Israël s'oppose depuis longtemps aux activités de l'AP à Jérusalem-Est et a réprimé ses opérations dans les limites de la ville

Un Palestinien glisse son bulletin de vote dans l'urne lors des élections municipales dans la ville d'Al-Bireh, en Cisjordanie, le 20 octobre 2012. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Un Palestinien glisse son bulletin de vote dans l'urne lors des élections municipales dans la ville d'Al-Bireh, en Cisjordanie, le 20 octobre 2012. (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

L’Autorité palestinienne (AP) a demandé qu’Israël autorise les habitants de Jérusalem-Est à participer aux élections nationales palestiniennes normalement prévues le 22 mai.

« Nous demandons officiellement qu’Israël respecte les accords pour permettre la participation de notre peuple à Jérusalem aux élections, tant pour la désignation que pour l’élection », déclare le Premier ministre de l’AP, Mohammad Shtayyeh, dans une déclaration.

Israël s’oppose depuis longtemps aux activités de l’AP à Jérusalem-Est et a réprimé les opérations de l’AP dans les limites de la ville. Lorsqu’il a été question d’élections palestiniennes fin 2019, Abbas a refusé de publier un décret avant qu’Israël ne garantisse que les Palestiniens de Jérusalem-Est puissent voter.

Les Palestiniens n’ont pas organisé d’élections depuis 2006. Le président de l’AP, Mahmoud Abbas, a promis des élections à plusieurs reprises depuis que son mandat de quatre ans était censé avoir expiré en 2009.

Cependant, les tentatives répétées de tenir des élections parlementaires et présidentielles ont échoué, en grande partie à cause de l’incapacité des factions rivales du Fatah et du groupe terroriste palestinien du Hamas à se mettre d’accord sur les conditions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...