L’AP veut une force permanente de l’ONU après la suspension du mandat de la TIPH
Rechercher

L’AP veut une force permanente de l’ONU après la suspension du mandat de la TIPH

Le négociateur de l'AP Saeb Erekat a déclaré que la décision de Netanyahu de ne pas reconduire le mandat des observateurs internationaux prouvait qu'Israël était 'un Etat voyou"

Saeb Erekat s’entretient avec des journalistes suite à une rencontre entre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie Abdullah II, au palais royal d’Amman, en Jordanie, le 29 janvier 2018. (Khalil Mazraawi, Pool Photo via AP)
Saeb Erekat s’entretient avec des journalistes suite à une rencontre entre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie Abdullah II, au palais royal d’Amman, en Jordanie, le 29 janvier 2018. (Khalil Mazraawi, Pool Photo via AP)

Un haut responsable palestinien a demandé mardi aux Nations unies de déployer une force internationale permanente en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, après qu’Israël a annoncé que le mandat des observateurs internationaux à Hébron ne sera pas renouvelé, après 20 ans d’opérations.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé lundi qu’Israël mettait fin au mandat d’une mission internationale d’observateurs basée à Hébron, une ville de Cisjordanie où les tensions sont vives entre Palestiniens et Israéliens.

Cette décision survient après que des résidents d’implantations et des policiers se sont plaints que les membres de la TIPH « créaient délibérément des frictions afin de justifier leur importante rémunération ».

« Nous n’autoriserons pas la poursuite de la présence d’une force internationale qui agit contre nous », a affirmé M. Netanyahu, selon un communiqué de son bureau.

Des observateurs du TIPH, une mission de surveillance internationale, marchent dans une rue de Hébron le 19 novembre 2007 (Nati Shohat/Flash90).

Le négociateur palestinien Saeb Erekat a réagi au communiqué et déclaré que les Nations unies devraient « garantir la sécurité et la protection du peuple de Palestine, non seulement en garantissant la présence continue de la TIPH à Hébron mais également en déployant une présence internationale permanente en Palestine occupée, notamment à Jérusalem-Est, et ce, jusqu’à la fin de l’occupation belligérante d’Israël ».

Erekat a déclaré que l’annonce de Netanyahu était un « pas supplémentaire vers l’annulation par Israël de tous les traités » et une « preuve supplémentaire qu’Israël est un Etat voyou qui abhorre toute légitimité internationale et se place au-dessus et au-delà du droit international et de la communauté internationale. »

« Dans le cadre de leurs élections parlementaires, les politiciens israéliens mènent une campagne immorale de déshumanisation contre la Palestine et les Palestiniens qui représente un danger imminent pour notre sécurité », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...