L’armée cible les postes du Hamas suite à des actes terroristes
Rechercher

L’armée cible les postes du Hamas suite à des actes terroristes

Deux Palestiniens tués, plus de 300 blessés ; des milliers de personnes se sont rassemblées en lançant des pierres, des bombes incendiaires et en tentant de franchir la clôture

Un manifestant palestinien tient un lance-pierre lors d'une manifestation à la frontière israélo-gaza, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 août 2018. (AFP PHOTO / Said KHATIB)
Un manifestant palestinien tient un lance-pierre lors d'une manifestation à la frontière israélo-gaza, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 10 août 2018. (AFP PHOTO / Said KHATIB)

Des chars israéliens ont frappé deux postes du Hamas dans la bande de Gaza vendredi soir après qu’une grenade a été lancée sur les troupes, dans un climat de violence intense lors d’émeutes de masse à plusieurs endroits le long de la frontière.

L’attaque a eu lieu alors que le journal télévisé Hadashot a rapporté qu’Israël niait avoir accepté un cessez-le-feu avec le Hamas qui a mis fin aux tirs intenses de roquettes suite aux attaques de l’armée israélienne mercredi et jeudi.

Environ 9 000 Palestiniens ont participé vendredi à de violentes manifestations hebdomadaires à la frontière.

Certains manifestants se sont positionnés près de la clôture, ont lancé des cocktails Molotov et des pierres sur les soldats israéliens, et ont brûlé des pneus pour créer un écran de fumée.

Lors d’un incident, une grenade a été lancée sur les troupes israéliennes, sans faire de victime. Plusieurs individus ont tenté de franchir la clôture de sécurité.

Le ministère de la Santé, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas, a rapporté que deux Palestiniens ont été tués lors des émeutes : Abdullah al-Qatati, un médecin de 25 ans, et Ali al-Alul, un manifestant de 55 ans.

Plus de 300 personnes auraient été blessées.

Des émeutiers ont fait voler des cerfs-volants et des ballons incendiaires en Israël. Les autorités israéliennes ont déclaré qu’au moins neuf incendies se sont propagés en territoire israélien depuis le matin en raison d’incendies criminels aériens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...