Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

L’armée frappe des cibles du Hamas à Jabaliya

Les négociations sur un accord sur les otages continuent parallèlement au raid à Rafah - Officiels ; Le Hezbollah revendique une attaque au drone dans le nord ; Gantz exhorte Netanyahu à ne pas présenter sa loi sur l’enrôlement des haredim

  • L'otage Nadav Popplewell dans une vidéo de propagande du Hamas diffusée le 11 mai 2024. (Crédit : Bureau de presse du Hamas)
    L'otage Nadav Popplewell dans une vidéo de propagande du Hamas diffusée le 11 mai 2024. (Crédit : Bureau de presse du Hamas)
  • Des proches des otages détenus par le Hamas dans la bande de Gaza et leurs soutiens rassemblés pour marquer le début du Shabbat devant l'habitation du Premier ministre Benjamin Netanyahu, réclamant un cessez-le-feu pour la libération immédiate des captifs, à Jérusalem, le 10 mai 2024. (Crédit :  AP Photo/Maya Alleruzzo)
    Des proches des otages détenus par le Hamas dans la bande de Gaza et leurs soutiens rassemblés pour marquer le début du Shabbat devant l'habitation du Premier ministre Benjamin Netanyahu, réclamant un cessez-le-feu pour la libération immédiate des captifs, à Jérusalem, le 10 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
  • Des Palestiniens chargent un camion pour évacuer Rafah, dans le sud de Gaza, en quête d'un secteur plus sûr, le 11 mai 2023. (Crédit : AFP)
    Des Palestiniens chargent un camion pour évacuer Rafah, dans le sud de Gaza, en quête d'un secteur plus sûr, le 11 mai 2023. (Crédit : AFP)
  • Une aurore boréale sur la vallée de Dreisamtal, dans la forêt noire, près de   Freiburg, en Allemagne, le 10 mai 2024. (Crédit :  Valentin Gensch/dpa via AP)
    Une aurore boréale sur la vallée de Dreisamtal, dans la forêt noire, près de Freiburg, en Allemagne, le 10 mai 2024. (Crédit : Valentin Gensch/dpa via AP)
  • Des Palestiniens, sur une charrette, se rendent dans un secteur plus sûr de Gaza à Rafah, le 10 mai 2024. (Crédit : AFP)
    Des Palestiniens, sur une charrette, se rendent dans un secteur plus sûr de Gaza à Rafah, le 10 mai 2024. (Crédit : AFP)
  • La concurrente israélienne à l'Eurovision  Eden Golan répète sa chanson "Hurricane" à la veille de la finale de la 68e édition du concours à Malmo, en Suède, le 10 mai 2024. (Crédit :  Tobias SCHWARZ / AFP)
    La concurrente israélienne à l'Eurovision Eden Golan répète sa chanson "Hurricane" à la veille de la finale de la 68e édition du concours à Malmo, en Suède, le 10 mai 2024. (Crédit : Tobias SCHWARZ / AFP)

Eurovision : tensions entre police et manifestants anti-Israël devant la Malmö Arena

La police dispersait samedi des manifestants pro-palestiniens autour de la Malmö Arena, dans le sud de la Suède, où se déroulait la finale de l’Eurovision, a constaté l’AFP.

Autour de la salle de spectacle, des policiers embarquaient des manifestants vers les nombreux camions présents, une scène relativement inhabituelle dans le pays scandinave.

Plus d’une centaine de manifestants ont brandi des drapeaux au rythme des slogans « Libérez la Palestine ». Certains portaient un keffieh, parfois enroulé autour du visage.

Les policiers, qui ont confirmé avoir utilisé du gaz lacrymogène, cherchaient à repousser les manifestants vers une place où un rassemblement propalestinien a été autorisé, sans que personne n’y assiste.

La militante anti-Israël pour le climat, Greta Thunberg, était parmi eux mais s’est tenue à l’écart . Avec des membres de son groupe, elle s’est assise en cercle, entourée de policiers.

Biden : un cessez-le-feu à Gaza est possible « demain » si le Hamas libère les otages

Le président américain Joe Biden a affirmé samedi qu’un cessez-le-feu était possible « demain » dans la guerre entre Israël et le Hamas si le groupe palestinien relâchait les otages.

« Il y aurait un cessez-le-feu demain si le Hamas relâchait les otages », a indiqué M. Biden lors d’une réception de collecte de fonds près de Seattle, au nord-ouest des Etats-Unis, au domicile d’un ancien responsable de Microsoft, après avoir évité le sujet dans des circonstances similaires vendredi.

Heurts entre police et manifestants antigouvernementaux

La police et les manifestants antigouvernementaux continuent de s’affronter devant les tours Azrieli à Tel Aviv, tandis que la police asperge les manifestants avec un canon à eau.

La police arrête également Ayelet Metzger, la belle-fille de l’otage Yoram Metzger, alors que les manifestants scandent contre la police, l’accusant d’agir à la demande du ministre d’extrême-droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir.

De nombreuses arrestations sont effectuées et un bus est amené pour évacuer les personnes arrêtées.

Eden Golan interprète sa chanson Hurricane lors de la finale de l’Eurovision

L'Israélienne Eden Golan entre dans l'arène lors du défilé des drapeaux avant la Grande Finale du Concours Eurovision de la chanson à Malmö, en Suède, le 11 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Martin Meissner)
L'Israélienne Eden Golan entre dans l'arène lors du défilé des drapeaux avant la Grande Finale du Concours Eurovision de la chanson à Malmö, en Suède, le 11 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Martin Meissner)

L’Israélienne Eden Golan interprète sa chanson « Hurricane » lors de la grande finale du Concours Eurovision de la chanson à Malmö, en Suède.

De nombreux fans brandissant des drapeaux israéliens peuvent être vus dans le public pendant le spectacle en direct.

La Luxembourgeoise Tali, née à Jérusalem et l’une des rares candidats à l’Eurovision à avoir accepté de soutenir publiquement Golan et d’être photographiée avec Golan, s’est produite juste avant Israël.

Bien qu’Israël apparaisse cinquième dans la liste, le chiffre pour voter pour Golan est le 6, car le numéro 5, qui était représenté par les Pays-Bas, a été disqualifié peu de temps avant le spectacle.

Le vote est désormais en direct sur www.esc.vote.

Selon un ex-ministre dont le fils est mort en se battant le 7 octobre, le cabinet « n’est pas assez vertueux »

Izhar Shay s'exprime pendant une manifestation à Tel Aviv, le 11 mai 2024. (Crédit : Lior Segev)
Izhar Shay s'exprime pendant une manifestation à Tel Aviv, le 11 mai 2024. (Crédit : Lior Segev)

Les intervenants, lors de la manifestation dénonçant le gouvernement qui a actuellement lieu à Tel Aviv, ont appelé le gouvernement à démissionner, critiquant les leaders israéliens pour leur conduite depuis le 7 octobre.

C’est Ayelet Bargour, une activiste dont le frère, Ziv, est mort dans un accident de voiture alors qu’il servait l’armée israélienne, qui a pris la parole la première.

« Je ne peux plus me rendre sur ta tombe parce qu’ils ont volé mon pays », a-t-elle déploré à la veille de Yom HaZikaron. « Ils nous ont apporté la destruction, ils ont détruit tout ce qu’il y avait de bien ici ».

Izhar Shay, ancien ministre des Sciences dont le fils, Yaron, a été tué alors qu’il se battait contre les terroristes du Hamas, le 7 octobre, s’en est pris aux membres du cabinet.

« Aucun d’entre vous n’est suffisamment vertueux pour dire ‘Assez’, pour démontrer sa loyauté à l’égard du drapeau et du pays, et non à l’égard de son dirigeant », a-t-il accusé.

« Je tente de grandir à partir de tout cela », a déclaré pour sa part le docteur Eli Cohen, qui a été hospitalisé pendant cinq mois après avoir été blessé en date du 7 octobre. « Nous pouvons tous trouver le moyen de nous sortir grandis de tout cela. Mais nous ne pourrons pas guérir totalement tant que les otages ne seront pas de retour ».

Noga Friedman a évoqué son conjoint aujourd’hui décédé, Ido Rosenthal, et sa personnalité un peu « bonne poire », a-t-elle dit, qui l’amenait toujours à s’occuper davantage des autres que de lui-même. « Au lieu de nous empêcher de nous battre pour ce qui est important pour nous, comme des ‘bonnes poires’, comprenons bien ce pour quoi il est important de lutter », a-t-elle dit.

L’armée israélienne frappe des cibles du Hamas à Jabaliya

L’armée israélienne publie un communiqué indiquant qu’elle mène des frappes et des opérations contre des cibles du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, à Jabaliya.

Tsahal dit qu’elle fournira bientôt plus de détails.

Ce matin, l’armée a émis un ordre d’évacuation pour la zone, avant une opération prévue.

L’opération est menée après que Tsahal a identifié des tentatives de regroupement du Hamas à Jabaliya.

L’armée estiment qu’il y a entre 100 000 et 150 000 Palestiniens dans la zone d’évacuation.

Le président du Conseil européen dénonce des ordres d’évacuation de Rafah « inacceptables »

Le président du Conseil européen, Charles Michel, pendant une interview avec l'Associated Press au Conseil de l'UE, à Bruxelles, le 13 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Geert Vanden Wijngaert)
Le président du Conseil européen, Charles Michel, pendant une interview avec l'Associated Press au Conseil de l'UE, à Bruxelles, le 13 octobre 2023. (Crédit : AP Photo/Geert Vanden Wijngaert)

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a qualifié « d’inacceptables » les ordres d’évacuation donnés par l’armée israélienne qui a sommé les Palestiniens de quitter certaines parties de Rafah.

« Nous appelons le gouvernement israélien à respecter le droit humanitaire et nous l’exhortons à ne pas lancer une opération terrestre à Rafah », a dit Michel dans une publication écrite sur X. « Les postes-frontières doivent fonctionner à plein régime et permettre à l’assistance humanitaire de base d’entrer dans la bande, dans un contexte de famine qui fait rage ».

Il a ajouté que « tous les efforts visant à garantir la conclusion d’un accord de cessez-le-feu durable doivent continuer » et il a répété l’appel de l’Union européenne à mettre en place une solution à deux États.

« L’établissement d’un État de Palestine viable est déterminant pour ce faire, un État vivant côte à côte, dans la paix et dans la sécurité, avec Israël, comme le prône la résolution des Nations unies », a-t-il poursuivi, faisant référence à un vote qui a eu lieu devant l’Assemblée générale qui a revalorisé le statut de la mission palestinienne au sein de l’ONU.

Tsahal frappe un bâtiment du Hezbollah dans le sud du Liban

Des avions de combat israéliens ont frappé un bâtiment utilisé par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans la région d’al-Amra, au sud du Liban, il y a peu de temps, selon l’armée israélienne.

Tsahal confirme également que deux drones chargés d’explosifs ont frappé une zone près de Beit Hillel. L’attaque, revendiquée par le Hezbollah, n’a pas fait de blessés.

La nuit dernière, deux autres drones lancés par le Hezbollah en direction d’Israël ont été interceptés par les défenses aériennes, ajoute l’armée.

Gal Gadot souhaite bonne chance à Eden Golan : « Laisse les haineux haïr »

Gal Gadot a appelé la représentante israélienne à l’Eurovision, Eden Golan, pour lui souhaiter bonne chance avant la grande finale de ce soir et l’applaudir pour avoir tenu bon face à la haine.

« Je voulais t’appeler pour te dire qu’il est incroyable qu’à ton âge tu te tiennes debout et forte et que tu ne te laisses pas abattre », déclare Gadot lors de l’appel vidéo avec Golan. « La force que tu as est incroyable. Tu devrais être fière de toi. Laisse les haineux haïr. Le meilleur moyen de les combattre, c’est l’amour – vas-y et aime, aime, aime. »

Alors que 24 heures de drame ont précédé la finale et que de nouveaux appels ont été lancés pour qu’Israël soit exclu du concours, une porte-parole de Kann a déclaré que Golan et la délégation israélienne « se concentrent uniquement sur la performance de ce soir et font tout pour qu’elle soit professionnelle et qu’elle représente Israël de la manière la plus appropriée ».

À l’issue des demi-finales, les bookmakers ont placé Israël à la deuxième place du classement général et à la première place du vote télévisé. La grande finale commence à 22 heures, heure d’Israël, et à 21 heures, heure locale. Les habitants des pays non participants peuvent déjà voter en ligne sur le site www.esc.vote, tandis que les participants peuvent commencer à voter dès le début du concours. Le gagnant sera déterminé par la combinaison des votes des téléspectateurs et du jury.

Gantz exhorte Netanyahu à ne pas présenter sa loi sur l’enrôlement des haredim

Le ministre Benny Gantz, chef du parti HaMahane HaMamlahti, tenant une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 21 avril 2024. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)
Le ministre Benny Gantz, chef du parti HaMahane HaMamlahti, tenant une conférence de presse à la Knesset, à Jérusalem, le 21 avril 2024. (Crédit : Oren Ben Hakoon/Flash90)

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, exhorte le Premier ministre Benjamin Netanyahu à ne pas présenter sa version d’une loi sur l’enrôlement des ultra-orthodoxes au cabinet cette semaine, arguant qu’elle nuirait aux efforts visant à enrôler les étudiants en yeshiva dans l’armée israélienne.

« Monsieur le Premier ministre, alors que les soldats de Tsahal et leurs commandants se battent et souffrent, à la veille du Yom HaZikaron [Jour du Souvenir], le plus difficile depuis la création de l’État, vous vous efforcez d’introduire une loi qui ne favorise pas une conscription équitable dans le pays, [et qui] nuira au recrutement dans Tsahal, à la sécurité et à la résilience israélienne », déclare Gantz, l’un des trois membres du cabinet de guerre ayant le droit de vote, dans un message vidéo.

« Je vous demande instamment d’arrêter et de revenir à la raison. L’adoption d’une telle loi est une grave erreur à tout moment, mais l’adopter comme vous le prévoyez, 48 heures après que nous aurons marqué l’héroïsme de nos soldats morts au combat, portera gravement atteinte à la société israélienne et à sa résilience », poursuit-il. « Monsieur le Premier ministre, ne démantelez pas la société israélienne pendant une guerre pour des raisons politiques. »

La semaine dernière, la chaîne publique Kann a rapporté que le secrétaire d’État Yossi Fuchs travaillait sur un projet d’enrôlement des haredim en collaboration avec les partis ultra-orthodoxes alliés à Netanyahu.

Bien que les détails soient rares, il semble que la proposition ne soit pas conforme aux exigences de Gantz, qui, avec son collègue HaMahane HaMamlahti Gadi Eisenkot, a déjà présenté son propre plan pour l’enrôlement des haredim et a déclaré qu’il « ne sera pas le partenaire d’exercices et d’astuces au détriment des besoins de sécurité de l’État ».

Le Hezbollah revendique une attaque au drone dans le nord

Un drone apparemment chargé d’explosifs a frappé une zone près de la communauté de Beit Hillel, près de la frontière libanaise, il y a peu.

Des sirènes avaient signalé la présence d’un drone suspect dans la région au moment de l’attaque.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah revendique l’attaque du drone, affirmant qu’il a visé une base militaire et une batterie du système de défense anti-missile « Dôme de fer » dans la région.

Des manifestants se réunissent à Tel Aviv pour réclamer des élections et le retour des otages

Des manifestants anti-gouvernement, sur la Place de la Démocratie, à Tel Aviv, le 11 mai 2024. (Crédit : Iddo Schejter/Times of Israel)
Des manifestants anti-gouvernement, sur la Place de la Démocratie, à Tel Aviv, le 11 mai 2024. (Crédit : Iddo Schejter/Times of Israel)

Des manifestants se réunissent sur la Place de la Démocratie à Tel Aviv pour protester contre le gouvernement et appeler à des élections législatives anticipées, ainsi qu’à la libération des otages détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

La manifestation est organisée par Change Generation, un mouvement fondé après l’assaut du 7 octobre pour exiger la libération des otages et un changement dans la direction d’Israël.

La police a barricadé des portions de la rue Begin et de la rue Kaplan pour contenir la manifestation, ainsi que les sorties proches de l’autoroute Ayalon pour empêcher les manifestants de bloquer la circulation, comme ils le font souvent.

Parmi les orateurs de ce soir figurent Izhar Shay, un ancien ministre des Sciences dont le fils, Yaron, a été tué en combattant le Hamas le 7 octobre ; le Dr. Eli Golan, un médecin de Kfar Aza qui a été grièvement blessé lors de l’attaque alors qu’il fuyait les terroristes avec sa famille ; Noga Friedman, qui a perdu son mari Ido Rosenthal le 7 octobre ; et Ayelet Bergor, l’une des dirigeantes du mouvement de protestation.

Tsahal : Une frappe dans Gaza City a tué un terroriste du Jihad Islamique palestinien qui avait pris part au 7 octobre.

Un élément du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien qui avait participé à l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre a été tué lors d’une frappe aérienne israélienne dans le quartier de Zeitoun, à Gaza, annonce l’armée israélienne.

Elle publie des images de la frappe.

Les troupes de la 99e division ont lancé un raid ciblé sur Zeitoun ces derniers jours, après que Tsahal a identifié le Hamas qui s’y regroupait.

Jusqu’à présent, les soldats ont tué de nombreux terroristes armés, détruit des sites appartenant à des groupes terroristes et saisi des armes, indique l’armée.

Avant la finale, Eden Golan : « Rien ni personne ne pourra me briser »

Eden Golan d'Israël interprétant la chanson "Hurricane" lors de la deuxième demi-finale du concours de l' Eurovision, à Malmö, en Suède, le 9 mai 2024. (Crédit : Martin Meissner/AP)
Eden Golan d'Israël interprétant la chanson "Hurricane" lors de la deuxième demi-finale du concours de l' Eurovision, à Malmö, en Suède, le 9 mai 2024. (Crédit : Martin Meissner/AP)

Au milieu des protestations concernant sa participation à l’Eurovision, Eden Golan remercie ses partisans dans une publication Instagram en amont de sa prestation de ce soir en finale.

« Je me tiens sur cette scène avec beaucoup de fierté. Fière de notre chanson et du travail acharné que nous y avons consacré. Fière de mon pays et de ses habitants », écrit-elle.

« Je ressens votre amour et votre soutien à des kilomètres de distance et je sais que rien ni personne ne pourra me briser. Ce soir, je partage NOTRE voix et je vais donner la meilleure performance possible. Je vous aime tant, les gars !!

L’armée dit avoir coordonné l’établissement d’un hôpital de campagne dans le centre de Gaza

Un hôpital de campagne situé à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, une image fournie par Tsahal, le 11 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un hôpital de campagne situé à Deir al-Balah, dans le centre de Gaza, une image fournie par Tsahal, le 11 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne et le Coordinateur des Activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), qui est placé sous l’autorité du ministère de la Défense, ont annoncé avoir coordonné l’établissement d’un nouvel hôpital de campagne dans le centre de la bande de Gaza. Il est géré par l’organisation International Medical Corps.

L’hôpital a été construit dans le secteur de Deir al-Balah et il a commencé à recevoir des patients depuis quelques jours, a fait remarquer Tsahal.

« Cette coordination entre dans le cadre des initiatives humanitaires prises par l’armée et par le COGAT de manière à garantir que les aides, et notamment des services médicaux, arrivent jusqu’à la population civile de Gaza », ont noté les militaires dans un communiqué.

Les autorités israéliennes ont indiqué qu’elles avaient coordonné l’entrée dans la bande de personnels médicaux et d’équipements – médicaments, lits, eau, tentes, etc…

Les équipements ont été soumis à une inspection de sécurité avant de pénétrer au sein de l’enclave par le poste-frontière de Kerem Shalom, selon l’armée et le COGAT.

Sept hôpitaux de terrain ont été établis à Gaza dans le contexte de la guerre. Tsahal a déclaré que certains d’entre eux ont été déplacés et réinstallés dans une zone humanitaire choisie, ces derniers jours, après l’appel lancé par les militaires à évacuer la ville de Rafah.

À Malmö, les manifestants protestent à nouveau contre la participation d’Israël à l’Eurovision

Des manifestants pro-palestiniens opposés à la participation d'Israël à l'Eurovision manifestant à Malmö, en Suède, le 11 mai 2024. (Crédit : Tobias Schwarz/AFP)
Des manifestants pro-palestiniens opposés à la participation d'Israël à l'Eurovision manifestant à Malmö, en Suède, le 11 mai 2024. (Crédit : Tobias Schwarz/AFP)

Des manifestants pro-palestiniens opposés à la participation d’Israël à l’Eurovision, dans un contexte de guerre avec le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, ont manifesté à Malmö, en Suède, avant la finale de ce soir.

Certains manifestants se trouvent à l’extérieur de la Malmo Arena, où se déroule le concours annuel de la chanson. Des images de la ville suédoise montrent la police escortant certains manifestants hors de la zone.

Ce matin, en Finlande, un groupe d’environ 40 manifestants a pris d’assaut le siège du radiodiffuseur public YLE, exigeant qu’il se retire du concours de la chanson en raison de la participation d’Israël.

Tsahal : 2 roquettes ont été tirées de Gaza lors de la dernière salve ; aucun blessé

Au moins deux roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza sur le sud d’Israël il y a peu de temps, déclenchant les sirènes du centre de traitement des déchets de Dudaim, à proximité de Beer Sheva, indique l’armée israélienne.

L’une des roquettes a touché la zone de Dudaim, tandis que l’autre a touché une zone ouverte près de la communauté de Beeri, à la frontière de Gaza, selon Tsahal.

Aucun blessé n’est à déplorer dans cette attaque.

Moody’s laisse la note de crédit d’Israël inchangée, les perspectives restent négatives

Un panneau de l'agence de crédit Moody's, à New York, le 13 août 2010. (Crédit : Mark Lennihan/AP)
Un panneau de l'agence de crédit Moody's, à New York, le 13 août 2010. (Crédit : Mark Lennihan/AP)

Dans un nouveau rapport, Moody’s maintient la note A2 d’Israël tout en conservant ses perspectives négatives, plusieurs mois après avoir abaissé d’un cran la note d’Israël et abaissé ses prévisions de stables à négatives.

Eurovision : En protestation contre l’inclusion d’Israël, la chanteuse norvégienne n’annoncera pas les points de son pays

Alessandra Mele, qui représentait la Norvège à l’Eurovision l’année dernière, a déclaré qu’elle n’annoncerait plus les points du pays scandinave lors de la finale de ce soir à Malmö, en signe de protestation contre l’inclusion d’Israël dans le concours annuel de la chanson.

« Unis par la musique, la devise de l’Eurovision, est la raison pour laquelle je fais de la musique », dit-elle dans une vidéo. « Mais en ce moment, ces mots ne sont que des mots vides de sens. »

« Un génocide est en cours et je vous demande d’ouvrir les yeux, d’ouvrir votre cœur », poursuit la chanteuse, en référence à la guerre en cours à Gaza, déclenchée par l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

« L’amour vous conduit à la vérité, elle est juste devant vos yeux. Libérez la Palestine. »

Eurovision : Quelques heures avant la finale, le candidat irlandais demande l’éviction d’Eden Golan

L'Irlandais Bambie Thug interprétant la chanson « Doomsday Blue » lors de la répétition générale de la finale du Concours Eurovision de la chanson, à Malmö, en Suède, le 10 mai 2024. (Crédit : Martin Meissner/AP)
L'Irlandais Bambie Thug interprétant la chanson « Doomsday Blue » lors de la répétition générale de la finale du Concours Eurovision de la chanson, à Malmö, en Suède, le 10 mai 2024. (Crédit : Martin Meissner/AP)

La chaîne publique Kann indique qu’à la demande de l’Union européenne de radio-télévision (UER), Eden Golan et le reste de la délégation israélienne ont été transférés dans une autre salle de l’enceinte réservée aux concurrents et à leurs entourages.

Un communiqué de Kann indique que Golan et les autres Israéliens « se concentrent uniquement sur la performance de ce soir et font tout leur possible pour qu’elle soit professionnelle et qu’elle représente Israël de la manière la plus honorable et la plus appropriée ».

Citant des membres anonymes de la délégation, le site d’information Ynet affirme que l’UER a demandé aux Israéliens de se déplacer afin de séparer Golan de la concurrente irlandaise Bambie Thug, « qui était en colère contre Israël ».

Peu avant l’annonce du Kann, Bambie Thug s’est plainte des commentateurs israéliens pendant leur prestation, affirmant que leurs déclarations enfreignaient les règles du concours et que Golan devait donc être disqualifiée.

« Je suis en colère parce que d’autres équipes ont enfreint les règles de l’UER et ont quand même été autorisées à participer », a déclaré Bambie Thug à la chaîne irlandaise RTE. « Il y a donc un tambour de guerre qui résonne dans mon cœur pour pousser la performance encore plus loin que je ne l’ai fait jusqu’à présent. »

Un porte-parole de RTE affirme que la chaîne irlandaise n’a pas enregistré de plainte demandant l’éviction de Golan, comme le préconise Bambie Thug.

Avant de parler à RTE, Bambie Thug a posté une story sur Instagram disant qu’ils n’ont pas fait de répétition générale en raison d’une « situation alors que nous attendions d’aller sur scène pour la répétition de la parade du drapeau qui, selon moi, nécessitait une attention urgente de la part de l’UER », sans détailler l’incident.

« L’UER a pris cette affaire au sérieux et nous avons discuté des mesures à prendre », ajoute Bambie Thug, qui, avant la demi-finale, a déclaré avoir été contrainte par l’UER d’effacer les inscriptions pro-palestiniennes de son visage et de sa jambe.

L’Irlande est l’un des pays européens qui critiquent le plus durement Israël pour sa guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza. Bambie Thug a déclaré avant le concours que « je pense que si je ne participais pas à la compétition, je boycotterais également ».

Eden Golan de nouveau huée lors d’une répétition, quelques heures avant la finale de l’Eurovision

Le public de Malmö a de nouveau hué Eden Golan, qui répète sur scène pour la dernière fois avant la finale de l’Eurovision de ce soir.

Golan a également été huée lors de sa répétition la veille, mais malgré le mépris d’une partie du public, elle est considérée comme favorite pour remporter le concours annuel de la chanson avec sa balade « Hurricane ».

4 roquettes tirées sur Kerem Shalom depuis Rafah ; une interceptée

Quatre roquettes ont été lancées depuis Rafah, au sud de Gaza, en direction de la communauté frontalière de Kerem Shalom, indique l’armée israélienne.

L’une des roquettes a été interceptée par le système de défense anti-missile « Dôme de fer », tandis que les trois autres ont atteint des zones dégagées, indique Tsahal.

Aucun blessé n’est à déplorer dans cette attaque.

Ces derniers jours, le groupe terroriste palestinien du Hamas a attaqué à plusieurs reprises la zone de Kerem Shalom et le poste-frontière voisin.

Les pompiers luttent contre un incendie près d’un village du secteur de Jérusalem

L'incendie qui s'est déclenché aux abords d'Ein Nakuba, dans le secteur de Jérusalem. (Capture d'écran : X)
L'incendie qui s'est déclenché aux abords d'Ein Nakuba, dans le secteur de Jérusalem. (Capture d'écran : X)

Les pompiers cherchent à éteindre un important incendie qui s’est déclenché aux abords du village d’Ein Nakuba, qui est situé près de Jérusalem.

Le Service des incendies et des secours a fait savoir que 10 équipes se trouvaient sur les lieux pour lutter contre le feu, qui s’est rapidement propagé en raison du vent et de la topographie locale.

Des hélicoptères bombardiers d’eau ont également été déployés pour soutenir les pompiers, sur le terrain.

Tsahal a trouvé des armes dans un dispensaire du quartier Zeitoun de Gaza City

Des armes trouvées dans un dispensaire, dans le quartier de Zeitoun, à Gaza City, le 11 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des armes trouvées dans un dispensaire, dans le quartier de Zeitoun, à Gaza City, le 11 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes opérant dans le quartier Zeitoun de la ville de Gaza ont trouvé une cache d’armes dans un dispensaire, indique l’armée israélienne.

Tsahal affirme que des dizaines de terroristes armés ont été tués et que de nombreuses armes ont été saisies dans le cadre du raid en cours à Zeitoun.

À Rafah, les troupes ont tué plusieurs autres éléments armés du groupe terroriste palestinien du Hamas dans la partie est de la ville, et ont localisé plusieurs tunnels, précise l’armée.

Au cours de la journée écoulée, Tsahal a mené des frappes aériennes contre des dizaines de sites appartenant à des groupes terroristes, notamment des lance-roquettes, des postes d’observation et d’autres infrastructures.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un bilan de plus de 34 970 morts à Gaza

Au moins 34 971 Palestiniens auraient été tués et 78 641 blessés dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

271 soldats israéliens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 27 octobre, début de l’incursion terrestre lancée en représailles à l’attaque barbare du Hamas menée le 7 octobre.

Tsahal se prépare à une nouvelle opération à Jabaliya, alors que le Hamas s’y réimplante

Les Palestiniens marchant à travers les destructions de l'opération israélienne dans le camp de réfugiés de Jabaliya, dans la bande de Gaza, le 29 février 2024. (Crédit : Mahmoud Essa/AP)
Les Palestiniens marchant à travers les destructions de l'opération israélienne dans le camp de réfugiés de Jabaliya, dans la bande de Gaza, le 29 février 2024. (Crédit : Mahmoud Essa/AP)

L’armée israélienne se prépare à lancer une nouvelle opération dans le nord de la bande de Gaza, à Jabaliya, après avoir identifié des tentatives de regroupement du groupe terroriste palestinien du Hamas dans cette zone.

Tsahal estime qu’il y a entre 100 000 et 150 000 Palestiniens dans la zone d’évacuation. Ils sont appelés à rejoindre des abris dans l’ouest de la ville de Gaza.

C’est la deuxième fois que l’armée opère à Jabaliya, qui a été saisie au cours des premiers mois de l’incursion terrestre d’Israël contre le Hamas. Tsahal s’est ensuite retiré du nord de la bande de Gaza.

L’ordre d’évacuation est donné alors que l’armée continue d’opérer dans le quartier Zeitoun de Gaza City, après avoir identifié un regroupement du Hamas dans ce quartier.

Les pourparlers n’ont pas échoué, les efforts pour conclure un accord se poursuivent parallèlement aux opérations militaires – responsables israéliens

Les pourparlers pour la libération des otages et la trêve n’ont pas complètement échoué et les efforts pour parvenir à un accord se poursuivent parallèlement aux opérations militaires dans la bande de Gaza, déclarent des responsables israéliens au site d’information Ynet.

Les responsables ajoutent que les pourparlers indirects reprendront « si le [groupe terroriste palestinien du] Hamas apporte des réponses avec lesquelles nous pouvons travailler ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.