L’armée trouve un pistolet et arrête 8 personnes en Cisjordanie
Rechercher

L’armée trouve un pistolet et arrête 8 personnes en Cisjordanie

L’armée a découvert des munitions et des lunettes de sniper dans un village proche de Naplouse ; les 8 détenus sont soupçonnés d’avoir participé à des émeutes

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un pistolet retrouvé par les troupes israéliennes pendant une opération dans le village d'Asira ash-Shamaliya, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, le 5 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Un pistolet retrouvé par les troupes israéliennes pendant une opération dans le village d'Asira ash-Shamaliya, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, le 5 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Les troupes israéliennes ont trouvé lundi matin un pistolet, une boîte de munitions et des lunettes de sniper dans une maison d’un village du nord de la Cisjordanie, a annoncé l’armée.

Les soldats ont arrêté les deux Palestiniens qui étaient en possession de l’arme à feu à Asira ash-Shamaliya, près de Naplouse.

En plus du pistolet, un modèle tchèque de calibre 9 mm appelé CZ 75, l’armée a retrouvé des balles et des chargeurs de munition pour des fusils d’assaut, ainsi que deux lunettes de sniper, a précisé l’armée.

Les armements ont été confisqués et seront examinés, a indiqué l’armée.

Ces derniers 18 mois, l’armée s’est attaquée au marché noir des armes en Cisjordanie. Elle a concentré son attention sur la production locale d’armes, en particulier des armes semi-automatiques de style Carlo, une arme trafiquée associée à des morceaux de tuyaux et des parties d’autres armes à feu.

Balles, chargeurs et lunettes de sniper retrouvés par les troupes israéliennes pendant une opération dans le village d'Asira ash-Shamaliya, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, le 5 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Balles, chargeurs et lunettes de sniper retrouvés par les troupes israéliennes pendant une opération dans le village d’Asira ash-Shamaliya, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, le 5 juin 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Entre janvier et mai, l’armée a saisi environ 150 armes à feu en Cisjordanie, et a perquisitionné 20 ateliers qui auraient servi à la fabrication d’armes.

Selon un responsable des renseignements, cet effort a permis de multiplier par cinq le prix des armes de style Carlo en Cisjordanie par rapport à 2015, et a également augmenté le prix des armes conventionnelles.

Pendant les opérations qui se sont déroulées dans la nuit de dimanche à lundi, six autres Palestiniens ont été arrêtées en Cisjordanie. Ils sont soupçonnés d’avoir jeté des pierres ou d’avoir participé à des manifestations violentes, selon l’armée.

Deux personnes ont été arrêtées dans le camp de réfugiés de Jalazoune, près de Ramallah, une personne à Kafr Aqab, au nord de Jérusalem, deux personnes dans des villages de la région de Bethléem, al-Rashayida et Teqoa (le village palestinien situé à côté de l’implantation israélienne du même nom), et une personne dans le village de Dahariya, près de Hébron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...