L’auteur des fausses alertes à la bombe aurait eu un complice
Rechercher

L’auteur des fausses alertes à la bombe aurait eu un complice

L'ado de 18 ans aurait transmis des informations personnelles sur un sénateur américain à un complice, qui aurait menacé de tuer la femme et les enfants du sénateur si ce dernier ne payait pas 8 000 dollars

L'adolescent juif israélo-américain, au centre, qui a été accusé d'avoir fait des dizaines d'alertes à la bombe antisémites aux Etats-Unis et ailleurs, escorté par des gardes alors qu'il quitte le tribunal de Rishon Lezion, le 23 mars 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)
L'adolescent juif israélo-américain, au centre, qui a été accusé d'avoir fait des dizaines d'alertes à la bombe antisémites aux Etats-Unis et ailleurs, escorté par des gardes alors qu'il quitte le tribunal de Rishon Lezion, le 23 mars 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

L’adolescent israélo-américain qui est soupçonné d’avoir passé des centaines d’appels menaçant d’alerte à la bombe dans des institutions juives aux Etats-Unis ces derniers mois aurait eu un complice.

Selon la Deuxième chaîne, l’adolescent de 18 ans d’Ashkelon aurait transmis des informations personnelles sur le sénateur républicain de l’état du Delaware Ernesto Lopez à son complice, qui a menacé la famille du sénateur et a tenté de le faire chanter.

La chaîne a diffusé un enregistrement de leurs conversations, pendant lesquelles le complice peut être entendu menacer de tuer l’épouse et les enfants de Lopez s’il ne lui donne pas 8 000 dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...