Le Bitcoin, manne des sites néo-nazis américains
Rechercher

Le Bitcoin, manne des sites néo-nazis américains

Chassés des plate-formes traditionnelles de crowd-funding, les suprémacistes blancs américains se tournent, avec succès, vers la crypto-devise

Image d'illustration de Bitcoins  (Autorisation :  BitsofGold)
Image d'illustration de Bitcoins (Autorisation : BitsofGold)

Un journal d’extrême-droite américain, The Daily Stormer, aux caisses apparemment bien remplies, et qui appelle aux dons en Bitcoins depuis déjà quelques mois. Assez de raisons pour John Bambenek, chercheur en cyber-sécurité, de se mettre sur la piste de ces comptes-Bitcoins affiliés à l’extrême-droite américaine. Il l’a fait par le biais d’un « bot » sur Twitter, un compte-robot, qui suit l’activité de ces comptes, raconte Le Point.

« En faisant quelques recherches, j’ai vu qu’ils faisaient de la publicité pour des portefeuilles bitcoin pour obtenir des dons. J’ai vu que The Daily Stormer avait vraiment de l’argent, et que cela valait donc la peine d’enquêter, » explique le chercheur au magazine Red Herring.

Selon lui, le journal, qui prône la suprématie de la race blanche, aurait reçu plus d’un million de dollars de dons en Bitcoin.

« Comme l’explique Business Insider, cité par Le Point, les groupes néo-nazis américains se sont tournés vers le bitcoin après avoir été bannis de plate-formes comme PayPal ou GoFundMe après les troubles de Charlottesville », où une manifestation d’extrême-droite avait dégénéré en août 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...