Le cabinet adopte le budget d’une valeur de 400 milliards de shekels
Rechercher

Le cabinet adopte le budget d’une valeur de 400 milliards de shekels

Après une session nocturne, le gouvernement a voté à l'unanimité le budget 2019 ; les dépenses de la Défense grimpent à 63 milliards de shekels, soit une hausse de 37 % sur 5 ans

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon en réunion du cabinet au bureau du Premier ministre, à Jérusalem le 11 janvier, 2018 (Crédit : Alex Kolomoisky/POOL/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances Moshe Kahlon en réunion du cabinet au bureau du Premier ministre, à Jérusalem le 11 janvier, 2018 (Crédit : Alex Kolomoisky/POOL/Flash90)

Après une nuit d’âpres négociations, les ministres ont approuvé vendredi matin à l’unanimité le budget de 397,3 milliards de shekels, promis par le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour assurer la stabilité politique dont le gouvernement avait besoin jusqu’à la fin de son mandat.

Dans un communiqué, Netanyahu a salué le vote du budget comme étant « excellent » et en ajoutant que cela « reflète nos politiques cohérentes et responsables : un budget qui, d’une part, maintient la croissance et la force économique, et d’autre part, prend soin des besoins sociaux de l’ensemble des citoyens israéliens ».

« Notre gouvernement continuera à travailler ensemble pour le bénéfice de l’Etat d’Israël pendant une longue période – jusqu’à la fin de son mandat », a-t-il ajouté.

Le nouveau budget comprend de nombreuses réformes sociales, y compris un soutien accru aux familles qui travaillent, un accord avec les syndicats pour raccourcir légèrement la semaine de travail et une année scolaire plus longue qui réduit d’environ dix jours les vacances.

Il comprend aussi des dispositions visant à accroître la concurrence sur le marché de la télévision, de nouvelles réglementations facilitant le changement de banque pour les clients, tente de faire face aux coûts élevés de la chirurgie en clinique privée, instaure de nouvelles règles sur les transactions en espèces dans le cadre du plan à long-terme du gouvernement destiné à réduire l’utilisation de l’argent dans l’économie israélienne.

« Le budget 2019 est un budget social axé sur la croissance de l’économie israélienne et le renforcement de l’économie », a déclaré le ministre des Finances Moshe Kahlon (Koulanou).

« Le travail d’un ministre des Finances … est de faire croître l’économie et de canaliser les fruits de la croissance vers les bons endroits et vers des populations oubliées depuis trop d’années. Ce budget continue [notre] révolution sociale. »

Le ministre de l’Education Naftali Bennett a déclaré que le budget accorde la priorité à son porte-feuille.

« Les vacances scolaires seront raccourcies de 10 jours, 5 100 jardins d’enfants recevront un second assistant, la taille des classes de la 4e à la 6e année va diminue et les améliorations en mathématiques, en sciences et en anglais se poursuivront », s’est-il réjoui.

Le ministère de la Défense, le plus gros budget d’Israël, recevra 63 milliards de shekels (18,4 milliards de dollars), ce qui constitue une hausse de 37 % depuis 2014, suivi par le ministère de l’Education qui aura 60 milliards de shekels (17,5 milliards de dollars).

Le ministère de la Santé, quant à lui, obtiendra 38 milliards de shekels, soit une augmentation de 60 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...