Le chef de la Ligue arabe dénonce les « provocations » de l’Iran
Rechercher

Le chef de la Ligue arabe dénonce les « provocations » de l’Iran

L'organisation panarabe a dénoncé "les ingérences" de l'Iran dans les affaires des pays arabes

Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil Elaraby pendant une conférence de presse à Ramallah, le 29 décembre 2012. (Crédit: Issam Rimawi/Flash90)
Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil Elaraby pendant une conférence de presse à Ramallah, le 29 décembre 2012. (Crédit: Issam Rimawi/Flash90)

Le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a dénoncé dimanche les « actes de provocation » de Téhéran dans le cadre de la crise diplomatique opposant l’Iran à l’Arabie Saoudite depuis que Ryad a exécuté un dignitaire religieux chiite, virulent critique du régime.

Nabil al-Arabi s’exprimait à l’ouverture au Caire d’une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’organisation panarabe, réclamée par Ryad pour dénoncer « les ingérences » de l’Iran dans les affaires des pays arabes.

M. Al-Arabi a appelé les ministres arabes, réunis au siège de la Ligue, à « adopter une position commune, forte et claire, pour appeler l’Iran à stopper toute forme d’ingérence dans les affaires de la nation arabe ».

La crise entre Téhéran et Ryad a éclaté après l’exécution le 2 janvier du dignitaire chiite Nimr al-Nimr condamné pour « terrorisme ».

Ce défenseur de la minorité chiite et critique du régime a été mis à mort en même temps que 46 autres personnes condamnées dans leur grande majorité pour « terrorisme » et pour appartenance à Al-Qaïda.

La mise à mort de M. Nimr a entraîné des manifestations et des attaques contre les représentations diplomatiques saoudiennes en Iran, à la suite desquelles Ryad a rompu ses relations diplomatiques avec Téhéran.

Le chef de la diplomatie saoudienne Adel al-Jubeir, présent à la réunion du Caire, a dénoncé les « déclarations » iraniennes « hostiles au Royaume d’Arabie Saoudite », qui ont été selon lui « le moteur direct des attaques » contre les représentations diplomatiques saoudiennes.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre libanais Tammam Salam le 11 août 2015 au Palais du gouvernement dans la capitale Beyrouth (Crédit : AFP PHOTO / ANWAR AMRO)
Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion avec le Premier ministre libanais Tammam Salam le 11 août 2015 au Palais du gouvernement dans la capitale Beyrouth (Crédit : AFP PHOTO / ANWAR AMRO)

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a accusé dimanche l’Arabie saoudite d’utiliser le conflit diplomatique avec Téhéran pour « affecter négativement » les négociations sur le conflit syrien.

« Nous ne permettrons pas aux actions saoudiennes d’avoir un impact négatif sur la résolution de la crise syrienne », a déclaré M. Zarif dans un communiqué, en faisant référence aux négociations de paix lancées à Vienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...