Rechercher

Le chef de l’ADL critique Dave Chappelle pour avoir « normalisé » l’antisémitisme

Jonathan Greenblatt déclare que le sketch de l'humoriste sur les Juifs à Hollywood "diminue" et "popularise" la haine des Juifs

Dave Chappelle arrive au Kennedy Center for the Performing Arts pour la 22e édition du prix annuel Mark Twain de l'humour américain à Washington, le 27 octobre 2019. (Crédit : Owen Sweeney/Invision/AP, Archive)
Dave Chappelle arrive au Kennedy Center for the Performing Arts pour la 22e édition du prix annuel Mark Twain de l'humour américain à Washington, le 27 octobre 2019. (Crédit : Owen Sweeney/Invision/AP, Archive)

Le chef de l’Anti-Defamation League (ADL) a critiqué dimanche l’humoriste Dave Chappelle pour son monologue sur les Juifs, affirmant que le texte « popularisait » l’antisémitisme, bien que la plupart des dirigeants juifs aient évité de s’exprimer sur le sujet.

Chappelle a commencé l’émission « Saturday Night Live » avec un long monologue commentant les controverses antisémites autour de Kanye West et de la star de la NBA Kyrie Irving.

L’humoriste s’est moqué de la gestion de l’antisémitisme dans l’industrie du divertissement, disant que « cela n’avait rien d’insensé de penser » que les Juifs contrôlaient Hollywood et a laissé entendre que les Juifs blâmaient les Afro-américains pour leurs traumatismes.

« Nous ne nous attendons pas à ce que [Dave Chappelle] serve de boussole morale à la société, mais il est troublant de voir [SNL] non seulement normaliser mais populariser l’antisémitisme », a déclaré Jonathan Greenblatt, chef de l’ADL.

« Pourquoi les sensibilités juives sont-elles niées ou diminuées presque à chaque fois ? Pourquoi notre traumatisme déclenche-t-il des applaudissements ? » a écrit Greenblatt.

La directrice de l’engagement communautaire de l’ADL, Carly Pildis, a déclaré que Chappelle « veut plaisanter sur l’antisémitisme mais il n’en subit pas les conséquences ». « Chappelle aurait pu marquer le coup en s’élevant contre la haine tout en nous faisant rire. Il a le talent pour faire cela. Au lieu de cela, il a choisi de faire des Juifs et de la haine à laquelle nous sommes confrontés le sujet de ses blagues », a-t-elle ajouté.

Le Centre Simon Wiesenthal a également critiqué Dave Chappelle et la chaîne NBC, qui diffuse SNL, pour ce monologue.

« Dave Chappelle avait le pouvoir de remettre les antisémites à leur place, et c’est ainsi que son monologue du SNL a commencé. À la fin, il a repris certains des pires tropes antisémites résurgents », a déclaré le rabbin Abraham Cooper, directeur de l’action sociale mondiale du centre. « NBC Universal n’aurait jamais dû permettre que sa plate-forme soit utilisée pour promouvoir la haine antisémite ».

La réaction des dirigeants juifs à l’égard de Chappelle a été discrète si on la compare à l’opprobre généré par l’antisémitisme incessant de West et la promotion par Irving d’un film antisémite, pour lequel il a initialement refusé de s’excuser. Les commentaires de Chappelle ont été considérés comme moins flagrants, alors que West a directement menacé les Juifs et qu’Irving a fait la promotion d’un film trafiquant de conspirations anti-juives et de négation de la Shoah.

Chappelle a suscité des réactions négatives dans le passé pour des blagues que les critiques jugeaient transphobes, homophobes et sexistes. Ses sujets de prédilection ont longtemps porté sur les questions sensibles de politique raciale aux États-Unis.

Son émission spéciale de 2021 sur Netflix, « The Closer », a provoqué une petite grève de quelques heures des employés de Netflix et des protestations en raison de ses blagues sur la communauté transgenre. L’émission comprenait également des blagues sur les Juifs qui ont suscité quelques critiques mineures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...