Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Le corps d’Alessandro Parini, victime de l’attentat de Tel Aviv, rapatrié en Italie

Le cercueil de la victime est parti à Rome après une courte cérémonie à l'aéroport en présence de l'ambassadeur et de responsables du ministère des Affaires étrangères

Le corps sans vie d'Alessandro Parini, tué dans un attentat terroriste à Tel Aviv, est transféré en Italie, le 11 avril 2023. (Crédit : Autorité israélienne des aéroports)
Le corps sans vie d'Alessandro Parini, tué dans un attentat terroriste à Tel Aviv, est transféré en Italie, le 11 avril 2023. (Crédit : Autorité israélienne des aéroports)

Le corps d’un touriste qui a perdu la vie dans une attaque à la voiture-bélier à Tel Aviv, la semaine dernière, a été rapatrié en Italie dans la journée de mardi.

Alessandro Parini, un avocat de 35 ans qui était originaire de Rome, avait été tué vendredi quand, selon les responsables de la police, Yousef Abu Jaber avait projeté son véhicule à grande vitesse dans un groupe de promeneurs, rue Kauffman, faisant un carnage sur plusieurs centaines de mètres avant de se renverser dans le parc Charles Clore adjacent, en bord de mer.

L’attaque avait fait sept blessés – tous des touristes en provenance d’Italie et du Royaume-Uni.

Le cercueil de Parini a été transféré dans un avion à destination de l’Italie au cours d’une petite cérémonie organisée à l’aéroport Ben-Gurion, en présence de l’ambassadeur italien en Israël, Sergio Barbanti, et de responsables du ministère des Affaires étrangères.

Le touriste italien Alessandro Parini, 35 ans, originaire de Rome, qui a été tué dans un attentat à la voiture-bélier à Tel Aviv le 7 avril 2023. (Crédit : Photo via Italian media)

A Rome, l’avion a été accueilli par ses proches ainsi que par des officiels, notamment par le ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani.

Le corps sans vie de Parini a été ramené sur le sol italien à peu près au moment où Lucy Dee, victime d’un attentat terroriste et ressortissante israélo-britannique, était inhumée, moins de quarante-huit heures après les funérailles de ses deux filles, Maia et Rina. Toutes les trois avaient été abattues lors d’une embuscade tendue par des terroristes palestiniens en Cisjordanie, une attaque qui avait eu lieu quelques heures avant que Parini ne perde la vie dans l’attentat à la voiture-bélier commis à Tel Aviv.

Des informations ont fait savoir, dimanche, que les responsables de l’institut médico-légal avaient terminé l’autopsie initiale du corps de l’attaquant présumé de Tel Aviv, avec des conclusions préliminaires qui semblent renforcer les soupçons d’une attaque terroriste délibérée et non d’un accident.

Les médecins ont ainsi exclu l’hypothèse selon laquelle Abu Jaber, 45 ans, citoyen israélien et père de six enfants originaire de Kfar Qassem, avait été victime d’une attaque cardiaque, selon la Douzième chaîne. Des examens plus poussés permettront de déterminer si Abu Jader était sous l’emprise de stupéfiants, de l’alcool ou s’il souffrait d’une autre maladie au moment de l’incident.

Les membres de la famille d’Abu Jader ont insisté sur le fait que l’incident avait résulté d’un simple accident de voiture, peut-être à la suite d’une attaque cardiaque. Mais des sources de la police ont confirmé qu’il s’agissait bien d’un attentat terroriste, a indiqué le quotidien Haaretz, dimanche.

Un porte-parole de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a confié au Times of Israel, samedi après-midi, qu’une enquête avait été ouverte pour terrorisme.

Abu Jaber n’avait aucun antécédent en matière de délit et de crime sécuritaires.

La police israélienne et les services d’urgence travaillant autour de la voiture conduite par un attaquant Arabe israélien qui a tué un touriste italien et blessé sept autres personnes lors d’un attentat à la voiture-bélier à Tel Aviv, en Israël, le 7 avril 2023. (Crédit : AP/Ariel Schalit)

La police avait indiqué qu’un agent qui se trouvait à une station-service voisine avait entendu la voiture se renverser et qu’il avait accouru sur les lieux avec des inspecteurs municipaux. Il avait expliqué qu’ils avaient vu le conducteur tentant « d’atteindre un objet qui ressemblait à une arme à feu et qui se trouvait à côté de lui » et qu’ils avaient tiré sur l’attaquant, le blessant mortellement. Des sources proches des forces de l’ordre avaient ultérieurement fait savoir aux médias israéliens que l’objet était une arme factice, un jouet pour enfant.

Aucune image du jouet n’a été diffusée auprès des médias.

Emanuel Fabian a contribué à la rédaction de cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.