Rechercher

Le FC Barcelone abandonne son contrat avec Ownix après l’arrstation de Hogeg

Le FC dit avoir pris la décision au vu d'informations allant "à l'encontre des valeurs du club"; Ownix déclare que l'Israélien n'est plus consultant

Moshe Hogeg, propriétaire du Beitar Jérusalem, vu lors du match de Premier League israélienne entre le Beitar Jérusalem et l'Hapoel Beersheba au Teddy Stadium à Jérusalem, le 25 août 2019. (Flash90)
Moshe Hogeg, propriétaire du Beitar Jérusalem, vu lors du match de Premier League israélienne entre le Beitar Jérusalem et l'Hapoel Beersheba au Teddy Stadium à Jérusalem, le 25 août 2019. (Flash90)

L’équipe de football du FC Barcelone a déclaré vendredi avoir annulé un accord avec la société de crypto-monnaie Ownix après l’arrestation de l’un des consultants de cette dernière, le propriétaire du Beitar Jérusalem Moshe Hogeg.

La police a arrêté Hogeg et sept autres personnes jeudi, soupçonnés d’être impliqués dans une fraude massive présumée liée aux crypto-monnaies. Les forces de l’ordre ont déclaré que les suspects avaient volé des dizaines de millions de shekels.

Le 5 novembre, Ownix a annoncé qu’il s’associait au FC Barcelone pour lancer des jetons non fongibles, ou NFT, qui seraient achetés à l’aide de la monnaie numérique connue sous le nom d’Ethereum.

Les NFTs auraient permis aux gens d’acheter des certificats numériques d’authenticité pour des objets virtuels liés à l’histoire de l’équipe.

« À la lumière des informations reçues aujourd’hui qui vont à l’encontre des valeurs du club, le FC Barcelone communique par la présente l’annulation du contrat de création et de commercialisation des actifs numériques NFT avec Ownix avec effet immédiat », a déclaré le club catalan vendredi dans un communiqué.

Dans cette photo d’archive du 5 avril 2021, une vue générale du stade Camp Nou alors que le soleil se couche (AP Photo/Joan Monfort)

Ownix a réagi en annonçant sur Twitter qu’elle avait mis fin à son contrat avec Hogeg pour la fourniture de services de consultation. La société a déclaré que la décision avait été prise à la demande de Hogeg.

Ownix a également nié tout lien avec l’arrestation de Hogeg et a déclaré que le propriétaire du Beitar Jérusalem ne possédait aucune action dans la société.

La police a déclaré jeudi qu’elle avait arrêté Hogeg, qui est également soupçonné d’avoir commis des crimes d’indécence sexuelle et morale. Aucun autre détail n’a été donné.

Au début du mois, un célèbre mannequin a déclaré que Hogeg l’avait agressée sexuellement il y a plusieurs années, alors qu’elle avait 17 ans. La Treizième chaîne a cité le mannequin disant que Hogeg est entré dans sa chambre d’hôtel et a essayé de la violer, mais elle a réussi à le repousser.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...