Le géant cosmétique Ahava ouvre une usine du côté israélien de la Ligne verte
Rechercher

Le géant cosmétique Ahava ouvre une usine du côté israélien de la Ligne verte

Longtemps ciblée par des militants pro-boycott, la compagnie basée en Cisjordanie cite un besoin d'"expansion" de sa production pour expliquer l'ouverture de sa nouvelle usine

Des jeunes femmes passant devant un magasin Ahava au centre commercial Mamila à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster / Flash90)
Des jeunes femmes passant devant un magasin Ahava au centre commercial Mamila à Jérusalem (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Ahava, une firme de cosmétiques israélienne dont les produits sont fabriqués en Cisjordanie, a confirmé son intention d’ouvrir une ligne de production du côté israélien de la Ligne verte de 1967.

« Au vu des besoins croissants de production dus au succès de la commercialisation des produits Ahava dans le monde et des changements attendus concernant les normes de fabrication de produits cosmétiques dans certains pays occidentaux, Ahava établira une usine supplémentaire au Kibbutz Ein Gedi, » a indiqué le quotidien Haaretz jeudi, citant un porte-parole de la compagnie.

Le projet d’ouverture d’usine à Ein Gedi par Ahava a été tout d’abord signalé l’année dernière par le quotidien Globes.

La firme n’a pas précisé si elle avait l’intention de remplacer son usine actuelle à Mitzpe Shalem, située sur un territoire communément considéré comme un territoire palestinien, par son usine d’Ein Gedi, territoire internationalement reconnu comme appartenant à Israël.

Ahava a été la cible d’une campagne du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël, ainsi que d’initiatives ciblant uniquement les produits fabriqués par les Israéliens en Cisjordanie et d’autres territoires contestés, notamment le plateau du Golan et Jérusalem-Est.

En 2011, Ahava a fermé sa branche londonienne après des mois de manifestations de la part de groupes pro-palestiniens.

Des pressions similaires avaient été exercées contre la compagnie SodaStream, fabricant de distributeurs de boisson gazeuse, qui a déménagé l’an dernier de la zone industrielle de Cisjordanie de Mishor Adumim vers le Néguev.

D’autres compagnies exportatrices israéliennes qui ont transféré leurs opérations situées en Cisjordanie vers des territoires israéliens non contestés au cours de ces dernières années comprennent le viticulteur Barkan, la société de bretzels Bagel-Bagel et le fabricant de serrures suédois Mul-T-Lock.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...