Rechercher

Le grand rabbin Chaim Druckman très malade après avoir recontracté le COVID

L’état de l'ancien élu, âgé de 90 ans, personnalité spirituelle éminente de la communauté religieuse nationaliste et homme politique puissant de droite serait "grave mais stable"

Le rabbin Chaim Druckman assistant au lancement de la campagne du parti de droite Yamina, avant les élections législatives israéliennes, le 12 février 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le rabbin Chaim Druckman assistant au lancement de la campagne du parti de droite Yamina, avant les élections législatives israéliennes, le 12 février 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Un influent rabbin nonagénaire serait dans un état grave après avoir été diagnostiqué du COVID il y a trois jours.

Selon des membres de sa famille et d’autres individus dont les propos ont été rapportés dans les médias israéliens, le rabbin Chaim Druckman, 90 ans, aurait été traité à son domicile de Merkaz Shapira par une équipe de médecins privés au cours du week-end après avoir commencé à se sentir mal vendredi.

L’état de santé de Drucker a été jugé sérieux mais stable, a rapporté dimanche la Treizième chaîne, citant des confrères.

Toutefois, un membre de la famille cité par la Douzième chaîne a déclaré que le rabbin était inconscient.

« Nous espérons que tout ira bien. Nous ne pouvons guère imaginer quoi que ce soit d’autre », a déclaré le proche cité.

La nouvelle de la maladie de Druckman a suscité l’inquiétude des politiciens de droite et des membres de la communauté religieuse nationaliste.

Druckman est perçu comme le chef spirituel du camp ascendant sur le plan politique, et est un conseiller proche de Bezalel Smotrich, chef du parti d’extrême droite HaTzionout HaDatit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontre le rabbin Chaim Druckman au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 8 février 2012. (Crédit : Avi Ohayon/GPO/Flash90)

Ancien membre de la Knesset et lauréat du Prix Israël, Druckman exerce une grande influence politique et est régulièrement courtisé par les législateurs désireux d’obtenir son aval ou son aide pour élaborer des manœuvres politiques.

Smotrich a exhorté ses partisans à prier pour le rétablissement du rabbin dans un tweet samedi soir, à l’instar d’un certain nombre d’autres politiciens et personnalités publiques qui ont également déclaré qu’ils priaient pour son rétablissement.

Parmi ceux qui ont lancé des appels publics à prier pour Druckman, on compte le ministre des Affaires religieuses Matan Kahana, un membre du camp religieux nationaliste plus modéré qui s’était allié au gouvernement du Premier ministre Yair Lapid. Kahana a rappelé le soutien de Druckman à un projet de loi historique sur la réforme en matière de conversion qu’ils avaient élaboré ensemble mais qu’ils n’ont pas réussi à faire passer à la Knesset.

C’est la deuxième fois que Druckman est atteint par le virus. Il avait contracté le COVID coronavirus pour la première fois en février et a souffert de diverses complications médicales depuis.

Au début du mois, Druckman a fait les gros titres quand il a déclaré qu’il était favorable à ce qu’Israël devienne un État régi par la loi religieuse, tout en insistant sur le fait que cela ne porterait pas atteinte aux droits individuels.

Le président du parti HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich (R), avec le conseiller spirituel du parti, Chaim Druckman, en 2022. (Crédit : Autorisation)

Il a également été critiqué ce mois-ci pour avoir rejeté les allégations de viol portées contre le rabbin Zvi Tau, le chef spirituel du parti politique anti-LGBT Noam, qui a remporté un siège à la nouvelle Knesset au sein de la liste du parti HaTzionout HaDatit.

Tau a été accusé par plusieurs femmes d’abus sexuels et de viols qui remontent à des dizaines d’années, dont deux ont été rendus publics jusqu’à présent.

Le mois dernier, il a pris la tête d’un groupe de rabbins qui ont encouragé Smotrich à faire pression pour obtenir le portefeuille de ministre de la Défense lors des négociations de coalition.

L’année dernière, le leader du Likud, Benjamin Netanyahu, aurait organisé une réunion entre Druckman et le leader du parti Raam, Mansour Abbas, dans l’espoir de rallier le rabbin à l’idée de mettre sur pied une coalition gouvernementale avec un parti arabe.

Un communiqué publié au nom de Druckman le jour suivant disait : « En tant qu’être humain, [Abbas] m’a laissé une impression positive… Mais à mon avis, le gouvernement doit être constitué de Juifs. »

D’après certains articles de presse, la formulation aurait été influencée par Smotrich.

Druckman est né en 1932 en Pologne et a fui l’Europe pour rejoindre la Palestine mandataire avec ses parents en 1944. Il a siégé à la Knesset de 1977 à 1988, notamment comme ministre adjoint des Affaires religieuses pendant sept mois, puis de 1999 à 2003. Il est à la tête de la yeshiva Or Etzion et du réseau de yeshivot Bnei Akiva.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.