Le Grand rabbin d’Afrique du Sud appelle à manifester contre le président Zuma
Rechercher

Le Grand rabbin d’Afrique du Sud appelle à manifester contre le président Zuma

Dans un message vidéo à l'occasion de Pessah, Warren Goldstein s'aligne avec les groupes religieux du pays en dénonçant "la corruption et l'injustice"

Le Grand rabbin d'Afrique du sud Warren Goldstein livre son message de la Pâque sur YouTube le 4 avril 2017 (Capture d'écran :  YouTube )
Le Grand rabbin d'Afrique du sud Warren Goldstein livre son message de la Pâque sur YouTube le 4 avril 2017 (Capture d'écran : YouTube )

LE CAP, Afrique du sud — Le Grand rabbin d’Afrique du sud s’est joint au mouvement croissant de protestations contre le président Jacob Zuma, qui a suscité une vague d’indignation après avoir démis de ses fonctions le ministre des Finances, une personnalité très respectée, la semaine dernière.

Dans un message de la Pâque adressé à la communauté juive intitulé « Libérez notre peuple », le Grand rabbin Warren Goldstein a appelé tous les sud-africains à le rejoindre lors d’une manifestation aux Bâtiments de l’Union – ‘Union Buildings’ – à Pretoria vendredi pour « dire non à la corruption et à la capture de l’état ».

Le lieu dit ‘Union Buildings’ est le siège officiel du gouvernement national et abrite les bureaux du président.

Le discours de Goldstein survient suite à un remaniement du cabinet à l’initiative de Zuma le 30 mars, qui a entraîné tout particulièrement le départ du ministre des Finances Pravin Gordhan. Le parti de Zuma, le Congrès national africain (ANC) a accepté le départ de Gordhan, affirmant que sa relation avec le président était « irréparable ».

Les critiques disent pour leur part que ce renvoi vise à supprimer les obstacles du contrôle par Zuma de la trésorerie nationale, ce qui permettra à ses alliés de la communauté d’hommes d’affaires du pays de bénéficier de passes-droits.

Goldstein a expliqué que Dieu avait béni l’Afrique du Sud en lui donnant la liberté, une liberté toutefois acquise à travers le sacrifices de nombreuses existences humaines qui voulaient la gagner.

« Nous devons ainsi utiliser notre liberté pour faire entendre nos voix en particulier à ce moment historique. Faisons entendre nos voix en long et en large dans ce pays, qu’elles affirment que nous ne voulons pas un pays d’injustice et de corruption. Nous voulons un pays et nous voulons des leaders de la décence, de l’honnêteté, de l’intégrité, du bien et du service », a-t-il déclaré.

Dans un communiqué émis jeudi, les chefs religieux et le Conseil national qui les rassemble – dont Goldstein fait partie – ont appelé le président à renoncer à ses fonctions.

« Il est évident que nous vivons dorénavant quelque chose qui dépasse une crise du leadership dans notre pays », a affirmé leur communiqué. Zuma « a perdu toute légitimité morale à gouverner et doit donc racheter son honneur en démissionnant ».

« Les sud-Africains ne peuvent plus rester en marge et regarder le président Jacob Zuma détruire notre pays bien-aimé pour lequel nous nous sommes tant battu », ont-ils ajouté.

Goldstein est Grand rabbin de l’Union des synagogues orthodoxes d’Afrique du Sud depuis 2005.

« Unissons nos efforts et joignons-nous à ces marches qui auront lieu vendredi », a-t-il vivement recommandé dans son message vidéo.

« Je serai à Pretoria avec des milliers de sud-Africains qui affirmeront à l’unisson ‘nous voulons un pays meilleur, nous voulons plus pour nous-mêmes ; nous voulons plus pour nos enfants, nous voulons plus pour notre avenir’ et le message qui se répercutera sera les mêmes mots que ceux que Moïse avait utilisés en s’adressant à Pharaon toutes ces années auparavant – ‘Libérez notre peuple’. Libérez-nous de la tyrannie de la corruption, libérez-nous pour que nous puissions créer le pays de nos rêves ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...