Le Hamas reste ambigu sur un état palestinien dans les lignes de 1967
Rechercher

Le Hamas reste ambigu sur un état palestinien dans les lignes de 1967

Le groupe terroriste, qui devrait bientôt publier sa nouvelle charte, accepte les lignes de 1967 comme “consensus national” mais ne renonce pas à reprendre toute la “Palestine, de la rivière à la mer”, par des moyens violents

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

La bannière du site de la Conférence pour la Palestine, soutenue par la Hamas, qui s'est tenue à Istanbul les 25 et 26 février 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
La bannière du site de la Conférence pour la Palestine, soutenue par la Hamas, qui s'est tenue à Istanbul les 25 et 26 février 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Une chaîne panarabe a publié dimanche ce qu’elle affirme être le texte de la nouvelle charte très attendue du Hamas, le groupe terroriste qui contrôle la bande de Gaza.

Contrairement à ce qui avait été annoncé, le texte publié par al-Mayadeen n’affirme pas explicitement que le Hamas est prêt à accepter un état palestinien dans les lignes de 1967.

Bien que le texte appelle à « l’établissement d’un état palestinien indépendant et souverain le long des lignes du 4 juin 1967, avec le retour des personnes réfugiées et déplacées dans leurs maisons », le document du Hamas ne soutient pas explicitement ce projet, et l’appelle une « formule de consensus national ».

En de multiples endroits, le texte publié précise que le Hamas ne retire pas son appel à reprendre toute la Palestine historique par des moyens violents.

Des membres des Brigades  Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement terroriste palestinien du  Hamas, pendant une commémoration dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 31 janvier 2017. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des membres des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du mouvement terroriste palestinien du Hamas, pendant une commémoration dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 31 janvier 2017. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

« Le Hamas n’abandonnera aucune partie de la terre de Palestine quelles que soient les raisons, les circonstances ou les pressions, et peu importe combien de temps l’occupation restera. Le Hamas rejette toute alternative à la libération complète de la Palestine, de la rivière à la mer », dirait la charte du groupe.

Le Hamas tente également d’évacuer le contenu antisémite, présent dans la charte originale du groupe, qui date de 1988.

« Le Hamas fait une distinction entre les Juifs, en tant que peuple du Libre [de la Bible], et le judaïsme en tant que religion d’une part, et entre l’occupation et le projet sioniste d’autre part, et pense que le conflit avec le projet sioniste n’est pas un conflit avec les Juifs à cause de leur religion », peut-on lire dans le texte publié dimanche.

Al-Mayadeen a précisé que le Hamas annoncerait sa nouvelle charte dans les prochains jours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...