Israël en guerre - Jour 252

Rechercher
En direct

À VOIR : Tsahal détruit le lance-roquettes utilisé par le Hamas pour tirer sur le centre d’Israël de Rafah

Le Hamas revendique une salve de roquettes tirée sur le centre d'Israël depuis Rafah ; "Il n'y a pas eu d'incident de kidnapping de soldats", explique Tsahal

  • Les soldats israéliens en opération dans le nord de Gaza, à Jabaliya, une photo diffusée par l'armée le 25 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les soldats israéliens en opération dans le nord de Gaza, à Jabaliya, une photo diffusée par l'armée le 25 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Un ultra-orthodoxe à côté d'un feu de joie pendant la fête de Lag BaOmer dans le quartier Mea Shearim de Jérusalem, le 25  mai 2024. (Crédit :  AP Photo/Leo Correa)
    Un ultra-orthodoxe à côté d'un feu de joie pendant la fête de Lag BaOmer dans le quartier Mea Shearim de Jérusalem, le 25 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Leo Correa)
  • Des Juifs ultra-orthodoxes dansent autour d'un feu de joie lors de la fête de Lag BaOmer dans le quartier de Mea Sharim à Jérusalem, le 26 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Leo Correa)
    Des Juifs ultra-orthodoxes dansent autour d'un feu de joie lors de la fête de Lag BaOmer dans le quartier de Mea Sharim à Jérusalem, le 26 mai 2024. (Crédit : AP Photo/Leo Correa)
  • La police arrête une manifestante pendant un rassemblement des proches et des soutiens des otages à Gaza à Tel Aviv, le 26 mai 2024. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    La police arrête une manifestante pendant un rassemblement des proches et des soutiens des otages à Gaza à Tel Aviv, le 26 mai 2024. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Des manifestants appellent à la libération des otages détenus par le Hamas à Gaza depuis le 7 octobre aux abords du ministère de la Défense, à Tel Aviv, le 25 mai 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
    Des manifestants appellent à la libération des otages détenus par le Hamas à Gaza depuis le 7 octobre aux abords du ministère de la Défense, à Tel Aviv, le 25 mai 2024. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Borrell accuse Israël d’ignorer le verdict de la CIJ sur l’offensive à Rafah

Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, devant les médias à son arrivée à une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'UE, à Bruxelles, le 27 mai 2024. (Crédit : Virginia Mayo/AP)
Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, devant les médias à son arrivée à une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l'UE, à Bruxelles, le 27 mai 2024. (Crédit : Virginia Mayo/AP)

Le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, a accusé Israël d’ignorer le jugement qui a été rendu par la Cour internationale de Justice en se livrant à des actions militaires dans le sud de Gaza que l’État juif, a-t-il affirmé, était pourtant appelé à cesser.

Avant une rencontre avec les chefs de la diplomatie de l’UE, Borrel a expliqué que le verdict du tribunal devait être appliqué et il a ajouté qu’il œuvrerait à prendre une décision politique concernant le lancement d’une mission spécifiquement européenne qui pourrait être appelée à aider à prendre en charge le poste-frontière de Rafah, une mission appelée l’ EUBAM.

Dans un jugement pour le moins ambigu rendu vendredi, la Cour internationale de Justice a ordonné de stopper toutes les opérations, à Rafah, qui font courir un risque de destruction à la population civile réfugiée dans la localité. La formulation même du jugement implique qu’il peut être interprété comme ordonnant à Israël de se soumettre aux dispositions de la Convention sur le génocide au cours de son offensive à Rafah sans pour autant nécessiter un arrêt complet des combats.

Les militants de Frères et sœurs d’armes manifestent devant la maison de Miri Regev

Des dizaines d’activistes appartenant au mouvement Frères et sœurs d’armes ont manifesté, lundi matin, aux abords de l’habitation de la ministre des Transports, Miri Regev, à Rosh Haayin suite à une enquête réalisée par la Treizième chaîne qui a laissé entendre que son Bureau était excessivement politisé et qu’elle accordait systématiquement un traitement de faveur aux responsables locaux qui sont également des acteurs puissants au sein du Likud.

Ils ont aussi protesté contre une législation controversée sur le recrutement militaire des jeunes ultra-orthodoxes, un texte dont le gouvernement devrait discuter dans la journée et qui est soutenu par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et par sa formation du Likud.

« Contrairement au positionnement du ministre de la Défense, du ministre Gantz et de la majorité des Israéliens, au beau milieu d’une guerre, un gouvernement hors-sol choisit la politique au détriment de la sécurité d’Israël », a fait savoir dans un communiqué le groupe. « Toutes les mères israéliennes sauront que Regev joue un jeu qui nuit à leurs fils et aux membres de leur famille qui servent au sein de Tsahal ».

« Le 7 octobre, cela a été la fin des accords douteux réalisés au détriment de ceux qui portent le fardeau et de la discrimination entre un sang et un autre sang », a continué le mouvement. « Nous sommes tous Israéliens, nous sommes tous égaux devant la loi et nous avons tous le droit et le devoir de servir au sein de l’armée ».

Le CENTCOM détruit un drone sans pilote lancé par les Houthis au-dessus de la mer Rouge

Le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) indique que les forces américaines ont détruit un système aérien sans pilote (UAS) qui avait été lancé au-dessus de la mer Rouge depuis une zone du Yémen contrôlée par les Houthis soutenus par l’Iran.

Heurts entre la police et des haredim tentant de pénétrer dans une zone militaire fermée sur le mont Meron

La police repoussant des Juifs ultra-orthodoxes qui ont tenté d’approcher de la tombe de Rabbi Shimon Bar Yochaï lors de Lag BaOmer, au mont Meron, le 26 mai 2024. (Crédit : David Cohen/ Flash90)
La police repoussant des Juifs ultra-orthodoxes qui ont tenté d’approcher de la tombe de Rabbi Shimon Bar Yochaï lors de Lag BaOmer, au mont Meron, le 26 mai 2024. (Crédit : David Cohen/ Flash90)

Les forces de police israéliennes se sont violemment opposées à des foules de Juifs ultra-orthodoxes – ou haredim – sur le mont Meron plus tôt aujourd’hui, après que des centaines de pèlerins ont tenté d’atteindre la tombe de Rabbi Shimon Bar Yochaï pour marquer la fête juive de Lag BaOmer, bien que la région ait été déclarée zone militaire fermée, en raison des tirs de roquettes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Après avoir été informés qu’ils ne pouvaient pas entrer dans l’enceinte, les médias israéliens rapportent qu’ils ont tenté de forcer les barrages de police et que certains ont vandalisé les alentours.

Dans une vidéo qui circule sur Internet, on peut voir un membre de la police des frontières répondre à la foule par la force. On y voit notamment un policier gifler un homme avant de sortir son arme et de tirer des coups de semonce.

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, qui supervise les forces de police israéliennes, a écrit dans un post sur X qu’il a exigé un compte-rendu détaillé de tous les cas de violences policières survenues sur le site religieux.

« Je condamne fermement les cas de violence policière contre les citoyens », a-t-il écrit, ajoutant que ceux qui ont agi violemment seront tenus de rendre compte de leurs actes.

En réponse aux accusations de violence, la police israélienne déclare dans un communiqué que dix-neuf officiers ont dû être soignés à la suite des affrontements.

« Depuis ce matin, des milliers de personnes se sont rendues dans l’enceinte du tombeau en violant les ordres du Commandement du Front intérieur et la loi », peut-on lire dans le communiqué de la police.

« Dix-neuf officiers de police ont été pris en charge médicalement après que des barres de fer, du verre et divers objets leur ont été lancés », poursuit le communiqué, qui ajoute que « jusqu’à présent, plus de 1 000 personnes non autorisées ont été expulsées du site et des milliers d’autres ont été bloquées sur les routes qui y mènent ».

La police ajoute qu’un agent de la police des frontières qui a été vu en train d’attaquer un homme âgé dans une vidéo a été relevé de ses fonctions jusqu’à la fin de l’enquête.

Le Hezbollah annonce la mort de 6 de ses éléments dans des frappes israéliennes ce jour

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah annonce la mort de six de ses éléments, tués « sur la route de Jérusalem », expression utilisée pour désigner les terroristes tués lors d’une frappe israélienne.

Ces annonces surviennent après plusieurs frappes de l’armée israélienne sur des positions et des terroristes du Hezbollah dans le sud du Liban aujourd’hui et la nuit dernière.

Leur mort porte à 322 le bilan du groupe terroriste depuis le début de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’armée avait tué au moins sept éléments du Hezbollah lors des frappes d’aujourd’hui.

Cisjordanie : Tsahal confirme que des soldats ont tué le Palestinien suspecté d’avoir tenté de les poignarder

L’armée israélienne confirme que les troupes du bataillon Shimshon de la Brigade Kfir ont tué un suspect palestinien qui aurait tenté de poignarder des soldats près du carrefour de Beit Einun en Cisjordanie.

Les soldats effectuaient des opérations de routine à la jonction, lorsqu’ils ont identifié un suspect qui « tentait de mener une attaque au couteau ».

Les soldats ont alors ouvert le feu, tuant le suspect.

Aucun soldat n’a été blessé.

À VOIR : Tsahal détruit le lance-roquettes utilisé par le Hamas pour tirer sur le centre d’Israël de Rafah

L'emplacement d'un lance-roquettes utilisé par le Hamas à Rafah pour tirer sur le centre d'Israël le 26 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
L'emplacement d'un lance-roquettes utilisé par le Hamas à Rafah pour tirer sur le centre d'Israël le 26 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne affirme avoir détruit un lance-roquettes à Rafah, dans le sud de Gaza, utilisé par le groupe terroriste palestinien du Hamas pour tirer une salve de huit projectiles à longue portée sur le centre d’Israël plus tôt dans la journée.

Un avion de chasse a frappé le site, qui, selon Tsahal, est situé près de deux mosquées.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que le site se trouvait à environ 800 mètres de l’endroit où les soldats israéliens opéraient.

« C’est une nouvelle preuve que le groupe terroriste du Hamas place ses moyens à proximité d’installations et d’infrastructures civiles tout en utilisant la population de Gaza comme bouclier humain », a ajouté le porte-parole de l’armée.

Tsahal publie des images de la frappe.

Un suspect abattu après avoir tenté de poignarder des soldats au nord de Hébron – secouristes

Un suspect qui aurait tenté de poignarder des troupes près du village cisjordanien de Beit Einun, au nord de Hébron, a été abattu, selon les secouristes israéliens.

Le service d’urgence Rescuers Without Borders indique qu’il n’y a pas d’autres blessés.

L’armée israélienne n’a pas encore fait de commentaire.

Kiryat Shmona : Un blessé léger après le tir de plus de 10 roquettes depuis le Liban

Un homme d’une quarantaine d’années a été légèrement blessé lors d’un tir de roquette sur la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) indique que l’homme a été évacué à l’hôpital Ziv de Safed après avoir été légèrement blessé par l’explosion d’une roquette.

Selon l’armée israélienne, plus de dix roquettes ont été lancées depuis le Liban lors de cette salve.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué plusieurs attaques dans la région au cours de l’heure écoulée.

Jabaliya : Tsahal démolit le QG de la sécurité du Hamas et perquisitionne la maison d’un chef du Jihad islamique palestinien

Des soldats de la Brigade des Parachutistes en opération, à Jabaliya, dans le nord de Gaza, sur une photo autorisée à la publication le 26 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de la Brigade des Parachutistes en opération, à Jabaliya, dans le nord de Gaza, sur une photo autorisée à la publication le 26 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Parmi les récentes opérations de l’armée israélienne dans le nord de Gaza, à Jabaliya, les soldats ont démoli le quartier général de la sécurité du groupe terroriste palestinien du Hamas, ont perquisitionné la maison d’un haut commandant du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien et ont combattu des dizaines de terroristes armés, indique Tsahal.

Les soldats de la Brigade des Parachutistes ont mené un assaut dans la zone du marché de Jabaliya ces derniers jours, tuant une centaine de terroristes armés lors de dizaines de combats rapprochés dans les ruelles étroites du quartier, et en dirigeant des frappes aériennes et des tirs d’obus de chars.

Le rapport décrit les combats à Jabaliya comme étant de « haute intensité ».

Plusieurs bâtiments piégés ont également été neutralisés par les soldats dans la zone, indique l’armée. Dans une vidéo diffusée par Tsahal, on voit un engin explosif placé dans un magasin de la zone du marché.

Les troupes ont perquisitionné puis démoli le quartier général de la sécurité du Hamas au cours des récentes opérations, indique l’armée. Ce QG avait déjà fait l’objet d’un raid de Tsahal en décembre, mais il n’avait pas été complètement démoli à l’époque.

Lors du dernier raid, l’armée affirme que les parachutistes ont découvert des documents et des infrastructures du Hamas dans le QG.

Tsahal indique également que les troupes ont perquisitionné le domicile du commandant de la brigade nord de Gaza du Jihad islamique palestinien, où les soldats ont trouvé une cache d’armes et « de nombreux documents de renseignement ».

Plusieurs autres caches d’armes ont été trouvées dans la zone du marché de Jabaliya, ajoute l’armée.

Tsahal diffuse des images des combats à Jabaliya, de certaines des armes capturées, de la bombe trouvée sur le marché et de la démolition du QG du Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.