Le Likud renvoie deux candidats des primaires pour des positions contestataires
Rechercher

Le Likud renvoie deux candidats des primaires pour des positions contestataires

Deux membres du Nouveau Likud soutiennent les transports publics le jour du Shabbat, même si cela signifie que les partis ultra-orthodoxes feront tomber le gouvernement

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture d'écran d'une vidéo des membres du nouveau Likud Nir Hirschman (à gauche) et Hadar Weisman. (Douzième chaîne)
Capture d'écran d'une vidéo des membres du nouveau Likud Nir Hirschman (à gauche) et Hadar Weisman. (Douzième chaîne)

La commission électorale du Likud a expulsé du parti, mardi, deux membres d’un mouvement interne controversé qui vise à contester la doctrine du parti, après s’être déclarés prêts à faire tomber un gouvernement plutôt qu’à abandonner leurs principes.

Le mouvement « Nouveau Likud » a tweeté que non seulement Hadar Weisman et Nir Hirschman avaient été disqualifiés de la course aux primaires du 5 février pour choisir la liste du parti aux élections nationales du 9 avril, mais que leur adhésion au Likud avait été résiliée.

Le Nouveau Likud a déclaré que Weisman et Hirschman, qui espèrent éventuellement décrocher des sièges à la Knesset, feront appel de la décision devant le tribunal interne du Likud et si cela échoue, ils iront devant les tribunaux civils israéliens.

« La décision honteuse sera immédiatement portée en appel devant la Cour suprême du Likud, et si nous ne sommes pas satisfaits, nous continuerons devant des tribunaux extérieurs et nous ne nous arrêterons pas tant que nous n’aurons pas atteint la [Cour] suprême », a tweeté le mouvement.

Samedi soir, la Douzième chaîne a diffusé un reportage sur le Nouveau Likud dans lequel Weisman et Hirschman ont déclaré que s’ils étaient élus à la Knesset, ils voteraient en faveur des transports publics le jour du Shabbat même si cela signifiait la chute du gouvernement de droite en raison du départ des partis ultra-orthodoxes de cette coalition. Ils ont également critiqué ouvertement le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour s’être embourbé dans des affaires de corruption, notamment en acceptant des cadeaux coûteux de généreux donateurs.

Les partis ultra-orthodoxes s’opposent aux transports publics du vendredi soir au samedi au motif qu’il s’agit d’une violation du Shabbat, le jour de repos juif.

En motivant sa décision, le comité du Likud a écrit : « Il serait intenable pour le parti de permettre à une personne de se présenter à la Knesset lorsqu’il déclare à l’avance qu’afin de promouvoir ses opinions personnelles… il est prêt à voter pour faire tomber le gouvernement », a rapporté la Douzième chaîne.

« La commission électoral de mon mouvement a décidé aujourd’hui de me démettre de mes fonctions et de résilier mon adhésion au Likud pour avoir dit qu’il était interdit d’accepter des cadeaux et qu’un membre de la Knesset devait respecter ses convictions concernant les problèmes fondamentaux de nos vies ici » a déclaré Hirschman, selon la Douzième chaîne. « Les cadeaux sont interdits : interdits à un greffier, à un policier, à un percepteur de l’impôt, et à un Premier ministre. De plus, un député doit être scrupuleux, et doit, sur certains sujets critiques, agir selon sa conscience, conformément à ce qu’il a promis à ses électeurs ».

Dans une décision controversée, le Comité central du Likud a annoncé au début du mois qu’il gelait l’adhésion de 14 membres de la faction du Nouveau Likud et qu’ils ne pourraient pas se présenter aux primaires.

La gare routière de Jérusalem (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Le Nouveau Likud a été fondé en 2011 par les dirigeants des manifestations pour la justice sociale qui, cet été-là, a vu des centaines de milliers d’Israéliens descendre dans la rue pour exiger une action gouvernementale en faveur des membres de la classe moyenne. L’objectif déclaré du groupe est de faire valoir ce qu’il dit être les intérêts de la classe moyenne au sein du Likud. Il ne prend pas position sur le conflit israélo-palestinien.

Mais de nombreux membres du Likud, ainsi que des journalistes et des experts, ont mis en doute les convictions de droite des membres du Nouveau Likud. Ils ont accusé des membres du groupe d’être des gauchistes infiltrés essayant d’influencer le parti de l’intérieur.

Le Nouveau Likud affirme qu’il compte 8 000 membres ayant le droit de vote dans les primaires. Le Likud compte environ 125 000 membres, au total.

La police a recommandé l’inculpation de Netanyahu pour corruption dans trois affaires. L’une des enquêtes porte sur les dons que Netanyahu a reçus de bienfaiteurs milliardaires et les deux autres concernent des contreparties présumées qu’il aurait fournies ou envisageait de fournir en échange d’une couverture médiatique favorable.

C’est maintenant au procureur général Avichai Mandelblit de décider s’il convient ou non d’inculper Netanyahu dans ces affaires. Malgré la forte opposition de Netanyahu et de ses partisans qui affirment que l’annonce de mise en accusation serait injuste avant les élections, Mandelblit devrait faire connaître sa décision au cours des prochaines semaines.

Raoul Wootliff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...