Le maire de Tel Aviv propose que sa ville endosse les frais liés à l’Eurovision
Rechercher

Le maire de Tel Aviv propose que sa ville endosse les frais liés à l’Eurovision

Ron Huldai a déclaré que l’événement sera une excellente publicité pour Israël, quelle que soit la ville où il se déroule ; Kahlon assure que Kan dispose des fonds nécessaires

Des centaines d'Israéliens célèbrent sur la place Rabin à Tel Aviv la victoire de la candidate israélienne Netta Barzilai à l’Eurovision avec sa chanson "Toy", le 12 mai 2018 (FLASH 90)
Des centaines d'Israéliens célèbrent sur la place Rabin à Tel Aviv la victoire de la candidate israélienne Netta Barzilai à l’Eurovision avec sa chanson "Toy", le 12 mai 2018 (FLASH 90)

Le maire Ron Huldai a déclaré lundi que la municipalité de Tel Aviv prendrait en charge les frais inhérents à l’organisation de l’Eurovision, ajoutant à la confusion qui règne autour d’un éventuel retrait d’Israël à cause d’une querelle sur le financement de l’événement, qui oppose le gouvernement et le radiodiffuseur public

« La municipalité de Tel Aviv-Jaffa est prête à se joindre à l’effort national et à prendre en charge les frais liés à la salle – un coût central de l’événement », a-t-il écrit sur sa page Facebook. « Peut-être que cela aidera ceux qui grimpent aux arbres au lieu de trouver des solutions. »

Huldai, qui est candidat à sa réélection pour un cinquième mandat en octobre, sous l’étiquette du parti travailliste, s’est invité dans le différend qui oppose les dirigeants et le radiodiffuseur public et qui met en péril l’organisation de l’édition du concours.

« Une fois de plus, il n’y a pas d’adulte responsable – au même titre qu’ils ont évincé Messi, ils vont maintenant repousser l’Eurovision », a écrit Huldai, en référence à un match amical entre l’Argentine et Israël, annulé après d’intenses pressions et menaces exercées par les Palestiniens après qu’Israël a décidé de déplacer la rencontre, prévue à Haïfa, à Jérusalem.

Tel Aviv Mayor Ron Huldai (Photo credit: Gideon Markowicz/FLASH90)
Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

« Cet événement est retransmis à des milliards de personnes dans le monde, quelle que soit la ville dans laquelle il se déroule, il donnera une visibilité à Israël, que de nombreuses personnes ne connaissent pas. »

Israël avait initialement insisté pour que la compétition se déroule dans la capitale, à Jérusalem. Mais après les réactions des organisateurs, qui menaçaient d’organiser le concours dans un autre pays, Netanyahu a demandé à ses ministres de ne pas s’exprimer sur la question.

Plusieurs villes israéliennes devraient candidater pour accueillir l’évènement.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a déclaré lundi que le radiodiffuseur public dispose déjà des fonds nécessaires à l’organisation du concours de l’Eurovision, et a l’a mis en garde contre un refus d’utiliser ces ressources pour la venue de la compétition musicale en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...