Le Meretz fustige le reste de l’opposition qui pousse Netanyahu à la guerre
Rechercher

Le Meretz fustige le reste de l’opposition qui pousse Netanyahu à la guerre

"Une guerre, c'est plus de soldats morts, plus d'enfants dans les abris. C'est un dernier recours. L'alternative à la guerre, c'est une solution politique", a dit Tamar Zandberg

Tamar Zandberg, dirigeante du Meretz, s'adresse aux militants après avoir été élue à la tête du parti, le 22 mars 2018. (Gili Yaari/Flash90)
Tamar Zandberg, dirigeante du Meretz, s'adresse aux militants après avoir été élue à la tête du parti, le 22 mars 2018. (Gili Yaari/Flash90)

La présidente du Meretz Tamar Zandberg a déclaré lundi que Yesh Atid et l’Union sioniste ont « rejoint les bellicistes » en critiquant Netanyahu pour avoir autorisé l’arrivée de millions de dollars du Qatar au profit du groupe terroriste palestinien du Hamas.

« C’est tentant de critiquer l’hypocrisie de Bibi à propos du Hamas… et effectivement, (Yair) Lapid et (Avi) Gabbay n’ont pas résisté à cette tentation, rejoignant les bellicistes et tentant de l’attaquer par la droite », a-t-elle déclaré aux journalistes avant la réunion de son parti.

« Netanyahu et son gouvernement doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter la guerre, et c’est une bonne chose qu’ils l’aient fait à la fin de la semaine », en autorisant le transfert.

« Une guerre, c’est plus de soldats morts, plus d’enfants dans les abris. C’est un dernier recours. L’alternative à la guerre, c’est une solution politique », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...