Rechercher

Le ministère de la Santé préconise une 3e dose de vaccin anti-COVID pour les 5-11 ans

Les dispensaires priés de se préparer à vacciner les enfants en raison de la hausse des cas quotidiens qui dépasse les 7 000 ; seuls 20 % de cette tranche d'âge ont reçu une dose

Des enfants âgés de 5 à 11 ans reçoivent leur première dose de vaccin Covid-19, au centre de vaccination Clallit à Jérusalem, le 25 novembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90
Des enfants âgés de 5 à 11 ans reçoivent leur première dose de vaccin Covid-19, au centre de vaccination Clallit à Jérusalem, le 25 novembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90

Le ministère de la Santé a recommandé mardi l’administration d’une dose de rappel du vaccin COVID aux enfants âgés de 5 à 11 ans, alors que le nombre de cas quotidiens d’infections au coronavirus continue de grimper, faisant craindre que le pays n’entre dans une sixième vague de virus.

Les responsables ont demandé aux caisses de santé de se préparer à mettre les vaccins à la disposition des enfants de cette tranche d’âge.

La troisième dose peut aussi être administrée aux enfants qui se sont rétablis du coronavirus il y a plus de trois mois.

Israël a commencé à vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans en novembre de l’année dernière, mais les chiffres du ministère de la Santé publiés mardi montrent que jusqu’à présent 76,5 % des enfants de cette tranche d’âge n’ont pas été vaccinés.

Les données ont aussi montré qu’au cours du mois écoulé, 1 261 enfants non vaccinés âgés de 5 à 11 ans qui s’étaient remis du virus l’ont à nouveau contracté, ainsi que 295 qui avaient reçu au moins une dose du vaccin.

Lundi, 7 330 nouveaux cas de virus ont été diagnostiqués, le nombre le plus élevé depuis le 6 avril, selon les chiffres officiels du ministère.

Le chiffre R de reproduction du virus a été communiqué comme étant de 1,51, identique à celui de la veille. Ce chiffre, qui représente la situation observée 10 jours plus tôt, mesure le nombre de personnes que chaque porteur de coronavirus infecte en moyenne, tout chiffre supérieur à 1 signifiant que la propagation du COVID est en augmentation. Il a commencé à dépasser 1 à la mi-mai, après être resté sous ce seuil pendant près de deux mois.

Sur les 30 090 patients actifs, 103 sont dans un état grave.

Israël a fait de la vaccination de masse une stratégie clé pour faire face à la pandémie de coronavirus et jusqu’à présent, sur ses 9,5 millions d’habitants, 6 710 522 ont reçu au moins une dose, dont 6 142 332 en ont reçu deux et 4 496 066 en ont reçu trois. 816 370 personnes ont reçu une quatrième dose.

Lundi, le ministère de la Santé a recommandé à la population de recommencer à utiliser des masques dans les espaces clos.

Dans une déclaration, le ministère a noté la « forte » augmentation du nombre d’infections ces derniers jours, « ainsi qu’une augmentation du nombre de cas graves. »

Il n’y avait aucune indication que le ministère décide de faire appliquer cette recommandation, mais il pourrait envisager le retour des restrictions gouvernementales, si les taux d’infection continuent à augmenter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...