Le nouveau cabinet chargé de la lutte contre le Covid se réunira dimanche
Rechercher

Le nouveau cabinet chargé de la lutte contre le Covid se réunira dimanche

Les ministres seraient favorables à l'absence de nouvelles restrictions tant que les cas graves restent peu nombreux ; le vaccin protègerait contre les formes grave de la maladie

Le Premier ministre Naftali Bennett dirige une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 20 juin 2021 (Crédit:Amit Shabi/POOL).
Le Premier ministre Naftali Bennett dirige une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 20 juin 2021 (Crédit:Amit Shabi/POOL).

Le cabinet du nouveau gouvernement sur le coronavirus se réunira pour la première fois dimanche, alors que les ministres examineront les mesures possibles pour faire face à la résurgence de la pandémie due au variant Delta qui se propage rapidement.

Selon les informations de la Douzième chaîne, le ministère de la Santé présentera au cabinet deux stratégies principales : la première consiste à introduire rapidement de nouvelles restrictions pour faire baisser la morbidité et la seconde consiste à éviter les restrictions dans l’espace public et sur l’économie tant qu’il n’y a pas d’augmentation significative des patients gravement malades.

Selon la chaîne, il est probable que le cabinet choisisse la deuxième stratégie, tout en renforçant les tests et le traçage des cas-contacts ainsi qu’en adoptant des mesures plus strictes à l’égard des voyageurs de retours de l’étranger, qui sont considérés comme un vecteur important de nouveaux cas.

En outre, le Premier ministre Naftali Bennett souhaite faire passer le nombre de vaccination quotidiennes à 10 000 par jour, contre les quelque 30 000 actuellement.

Le ministre du Tourisme, Yoel Razvozov, a déclaré à la Douzième chaîne qu’il recommanderait une augmentation des amendes pour les contrevenants à la quarantaine parmi ceux qui viennent de l’étranger, possiblement à hauteur de dizaines de milliers de shekels. « Ceux qui enfreignent la quarantaine devraient savoir qu’ils recevront une telle amende, au point qu’ils réfléchiront trente fois avant de l’enfreindre », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que l’aéroport pourrait encore être fermé si la pandémie devenait incontrôlable.

Des voyageurs masqués à l’aéroport Ben-Gurion, dans le hall des départs, le 23 juin 2021. (Crédit : Flash90)

« Si nous atteignons un nombre élevé de malades, nous devrons fermer les frontières », a-t-il déclaré. « Nous ne devons pas être hystériques. Nous allons vivre avec la coronavirus pendant de nombreuses années. Nous devons savoir comment contrôler la crise et ne pas laisser le coronavirus nous contrôler. »

Selon les reportages diffusés sur les Douzième et Treizième chaînes, les autorités sanitaires, qui examinent les données provenant du monde entier, estiment que les personnes vaccinées sont bien protégées contre les formes grave de la maladie due au variant Delta, qui est apparue en Inde.

« Les épidémies se produisent principalement avec des personnes non vaccinées », a déclaré à la Treizième chaîne le docteur Itai Pessach, directeur de l’hôpital pédiatrique Safra au sein de l’hôpital Sheba. »Lorsque la majorité de la population sera vaccinée, la plupart des maladies seront légères voire inexistantes. »

La responsable des services de santé publique du ministère de la Santé, le Dr Sharon Alroy-Preis, a déclaré à la Douzième chaîne : »Je ne vois pas de confinement dans un avenir proche, mais nous devons agir pour que les taux de transmission soient aussi bas que possible. »

Vendredi, Israël a réimposé l’obligation de porter un masque à l’intérieur des habitations, alors que plus de 200 nouveaux cas deCOVID-19 avaient été enregistrés la veille, soit le plus grand nombre de cas quotidiens depuis deux mois et demi, et qu’un haut responsable de la santé avait prévenu que la propagation du coronavirus s’accélérait.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...