Rechercher

Le nouveau PAC de l’AIPAC est désormais le plus grand PAC pro-israélien des USA

Le comité d'action politique soutient les 3/4 des Républicains qui ont refusé de confirmer l'élection du président Joe Biden, le 6 janvier 2021

Le vice-président américain de l'époque, Mike Pence, prend la parole lors de la conférence politique 2018 de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) au Washington Convention Center, le 5 mars 2018, à Washington, DC. (Crédit: AP Photo/José Luis Magana)
Le vice-président américain de l'époque, Mike Pence, prend la parole lors de la conférence politique 2018 de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) au Washington Convention Center, le 5 mars 2018, à Washington, DC. (Crédit: AP Photo/José Luis Magana)

WASHINGTON (JTA) – Le comité d’action politique (PAC) affilié à l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), le puissant lobby pro-israélien, est devenu en l’espace de moins de six mois le plus grand PAC pro-israélien des États-Unis, offrant des financements à hauteur de 6 millions de dollars à 326 candidats.

Il soutient désormais 109 des 147 Républicains qui ont refusé de confirmer l’élection du président Joe Biden le 6 janvier 2021, après une insurrection spectaculaire fomentée sur la base de fausses affirmations de l’ex-président Donald Trump selon lesquelles il avait remporté l’élection.

« L’AIPAC PAC est désormais le principal comité d’action politique bipartite et pro-israélien du pays, qui va rapidement s’imposer comme une force de premier plan du paysage politique américain », a déclaré mercredi l’organisation dans un communiqué.

L’AIPAC PAC a suscité de vives critiques le mois dernier à l’annonce des 120 premiers soutiens, parmi lesquels 37 Républicains qui ont voté contre la confirmation de Biden.

Anticipant de nouvelles critiques sur ses nouveaux soutiens, l’AIPAC a adopté une posture défensive dans ses déclarations.

« Notre objectif est de rendre les liens entre l’Amérique et Israël à ce point solides, prévisibles, forts et fiables que même les divisions profondes de la politique américaine ne pourraient mettre en péril la relation et la capacité de l’État juif à se défendre », a écrit l’AIPAC PAC sur Twitter.

« Dans un environnement de plus en plus polarisé, le soutien des deux partis renforce notre alliance avec Israël. »

Les critiques sont néanmoins arrivées, et ce de la part de groupes juifs libéraux.

« Le soutien apporté par l’AIPAC à ces candidats met en péril la démocratie américaine et sape les intérêts et les valeurs de millions de Juifs américains et d’Américains pro-israéliens que l’organisation affirme représenter », a commenté Laura Birnbaum, directrice politique nationale de JStreet, groupe politique libéral juif, dans son rapport.

« Quelle que soit la vision qu’ils nourrissent à l’égard d’Israël, des responsables élus qui menacent l’avenir de notre pays sont inacceptables », a ajouté Birnbaum.

Le week-end dernier, Valerie Foushee, candidate démocrate à un siège à la Chambre en Caroline du Nord, a perdu son approbation du caucus progressiste du Parti démocrate de Caroline du Nord à la suite de dons reçus de l’AIPAC PAC.

« Nous maintenons nos valeurs américaines progressistes de démocratie et de droits de l’homme pour tous. Le soutien de l’AIPAC aux insurgés et la forte adhésion de la sénatrice Foushee à l’AIPAC vont à l’encontre de nos valeurs », a écrit le groupe dans un communiqué dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...