Le otages de l’Hyper cacher retirent leur plainte contre BFMTV
Rechercher

Le otages de l’Hyper cacher retirent leur plainte contre BFMTV

"Ça m’empêche de m’endormir et quand je réussis à m’endormir ça me réveille," déclare Dominique Rizet, qui avait révélé la cachette des otages

Un cameraman de la chaîne BFMTV (Crédit : Kenzo Triboullard/AFP)
Un cameraman de la chaîne BFMTV (Crédit : Kenzo Triboullard/AFP)

Pendant la prise d’otages de l’Hyper cacher, Dominique Rizet, journaliste de BFMTV, avait commis une faute grave à l’antenne en révélant la cachette de sept des otages, dans une chambre froide située au sous-sol du magasin.

Les otages suite a cette faute avait décidé de porter plainte, le 26 mars dernier, « pour mise en danger de la vie d’autrui ».

Télé loisirs rapporte que les anciens otages ont décidé de retirer leur plainte contre la chaîne d’information en continue après avoir trouvé un accord.

La chaîne devra verser 60 000 euros eu Fonds social juif unifié en soutien aux victimes de terrorisme.

Dans un communiqué la chaîne a tenu à exprimer à nouveau ses excuses auprès des anciens otages.

« Dans un souci d’apaisement, BFMTV souhaite réitérer ses plus vifs regrets pour avoir diffusé cette information qui a constitué une faute et aurait pu avoir des conséquences dramatiques pour la vie, l’intégrité et la sécurité des otages. »

BFMTV s’est engagé à prendre de nouvelles dispositions pour ne plus porter atteinte à la sécurité d’éventuels otages ou victimes dans des situations similaires.

Dominique Rizet, très affecté par sa faute, a déclaré être soulagé par cet accord.

Dans l’émission Le Tube de Canal +, il a explique que cette décision constituait « plus qu’un soulagement, c’est une respiration, c’est une libération pour moi. »

Le journaliste a remercié les otages de l’Hyper cacher et s’est confié un an après les attentats. 

« Cette affaire m’a vraiment affecté. (…) Quand j’ai réalisé, ensuite, après coup, bien sûr que je m’en veux, et je m’en voudrai jusqu’à la fin de mes jours. J’y pense tous les jours et j’y pense plusieurs fois par jour. Ça m’empêche de m’endormir et quand je réussis à m’endormir ça me réveille. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...