Le Pakistan veut autoriser la production industrielle de chanvre
Rechercher

Le Pakistan veut autoriser la production industrielle de chanvre

L'économie pakistanaise est à la peine, marquée par de forts déficits budgétaires et une forte inflation, tandis que le marché du cannabis est en pleine expansion dans le monde

Un plant de cannabis. (Crédit: Yossi Zamir/Flash 90)
Un plant de cannabis. (Crédit: Yossi Zamir/Flash 90)

Le Pakistan a dévoilé ses intentions de permettre la production industrielle de chanvre, dans un contexte d’économie plombée et d’un marché du cannabis light en pleine expansion.

« Ce marché du chanvre pourrait rapporter au Pakistan environ 1 milliard de dollars au cours des trois prochaines années. Nous sommes en train d’élaborer un plan complet à cette fin », a déclaré mercredi le ministre des Sciences Fawad Chaudhry devant la presse.

Cultivé pour ses racines, ses fibres et son huile, le chanvre contient du CBD, la molécule non psychotrope du cannabis connue pour ses vertus relaxantes. Mais botaniquement parlant, c’est la même plante qui sert à fabriquer la marijuana, une drogue douce interdite dans la plupart des pays du monde.

Selon M. Chaudhry, le marché du chanvre industriel représente quelque 25 milliards de dollars au niveau mondial.

Plusieurs Etats ont commencé à assouplir leurs lois pour permettre la production de substances à base de cannabis comme les huiles de CBD. Le chanvre, interdit aux Etats-Unis pendant tout le XXe siècle, a ainsi été autorisé en 2014, pour la recherche, puis en 2018, pour un usage courant.

Dans un premier temps, le gouvernement pakistanais compte contrôler la production de cette plante. Les entreprises privées et les agriculteurs seront autorisés à entrer sur le marché à une date ultérieure, a déclaré le ministre.

L’économie pakistanaise est à la peine, marquée par de forts déficits budgétaires et une importante inflation. Comme dans le reste du monde, la pandémie de Covid-19 a encore ralenti son activité.

Dans ce pays conservateur où la consommation d’alcool est strictement interdite aux musulmans, la tolérance est étonnamment élevée vis-à-vis du cannabis, dont la variante locale est un haschisch noir spongieux produit à partir de la marijuana cultivée dans les zones tribales pakistanaises ainsi qu’en Afghanistan voisin.

Dans tout le sous-continent indien, les habitants cultivent le cannabis et fument du haschisch depuis des siècles, la plante étant même antérieure à l’arrivée de l’islam dans la région.

Elle pousse presque comme une mauvaise herbe dans certaines parties du Pakistan, particulièrement dans sa capitale, où l’odeur sucrée des buissons de chanvre est omniprésente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...