Rechercher

Le prix Femina écarte de sa liste deux romans sur des thèmes juifs

Le jury évoque un potentiel conflit d'intérêts ; "La Carte postale" d’Anne Berest et "Les Enfants de Cadillac" de François Noudelmann restent encore dans la liste du Goncourt

Le jury du prix Femina a indiqué mercredi à l’AFP avoir écarté de sa liste de sélections deux romans au cœur d’une polémique concernant le prix Goncourt, La Carte postale (Grasset) d’Anne Berest et Les Enfants de Cadillac (Gallimard) de François Noudelmann, pour resserrer son choix à 11 titres.

France Inter avait révélé le 21 septembre que Camille Laurens, jurée du Goncourt qui avait fait une critique sévère de La Carte postale dans Le Monde, était la compagne de François Noudelmann. Or, les deux livres traitent d’un même thème, l’histoire d’une lignée juive au XXe siècle.

Afin d’éviter tout conflit d’intérêts, le jury du prix Femina a ainsi préféré retiré les deux livres de sa liste romans français.

Dans La Carte postale, Anne Berest fouille l’histoire de sa famille juive. Dans Les Enfants de Cadillac, François Noudelmann, spécialiste de Jean-Paul Sartre, retrace l’itinéraire hors du commun du père et du grand-père juifs de l’intellectuel.

Le Goncourt sera décerné le 3 novembre et le Femina le 25 octobre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...