Le Qatar autorisé à établir son propre service d’information de vol
Rechercher

Le Qatar autorisé à établir son propre service d’information de vol

Le service, qui devrait être mis en place sur "l'espace aérien souverain du Qatar" vise à "optimiser la sécurité et l'efficacité" des transports dans la région

Un avion de Qatar Airways. Illustration (Crédit : AP/Michael Probst-file)
Un avion de Qatar Airways. Illustration (Crédit : AP/Michael Probst-file)

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a autorisé « en principe » le Qatar à établir sa propre région d’information de vol sur son espace aérien, a annoncé mardi le riche émirat quelques mois après s’être réconcilié avec ses voisins du Golfe.

« L’OACI a accepté, en principe (…), l’établissement d’une région d’information de vol (FIR) et d’une région de recherche et de sauvetage (SRR) basé à Doha », a déclaré le ministère qatari du Transport et des Communications dans un communiqué.

Ce service devrait être mis en place sur « l’espace aérien souverain du Qatar » et vise à « optimiser la sécurité et l’efficacité » des transports dans les divers espaces de la région, a-t-il ajouté.

Cette décision répond à une demande de Doha de « se retirer de l’arrangement actuel selon lequel il avait délégué à Bahreïn la gestion de son espace aérien ».

« La proposition représente l’un des droits souverains de l’Etat du Qatar et démontre les énormes investissements qu’il a réalisés pour développer son système de navigation aérienne », a assuré le ministre du Transport et des Communications qatari Jassim al-Soulaiti.

« Le pays dispose de toutes les capacités nécessaires à la gestion du trafic aérien », selon lui.

La décision intervient quelques mois après la réconciliation officielle entre le Qatar et d’autres pays du Golfe, dont Bahreïn. Ce dernier, à l’instar de l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et l’Egypte, avait rompu en 2017 les liens avec Doha, l’accusant de soutenir des mouvements extrémistes.

Le Qatar, qui a toujours nié, a pendant plus de trois ans de boycott cherché à renforcer son autosuffisance dans divers secteurs de son économie, très riche en raison de ses exportations de gaz.

L’émirat, hôte de la Coupe du monde de football en 2022, a bâti sa réputation dans le domaine aérien grâce à Qatar Airways qui, avec Emirates, basée à Dubaï, constitue l’une des compagnies les plus importantes du Moyen-Orient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...