Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Le rapprochement Iran-Arabie va promouvoir « la sécurité et la stabilité » du Moyen-Orient

Cela devrait leur permettre de rouvrir leurs ambassades d'ici la mi-mai, et de mettre en oeuvre des accords de coopération économique et de sécurité signés il y a plus de 20 ans

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan Al Saud (à gauche), rencontre le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, à Pékin, le 6 avril 2023 (Crédit : capture d'écran)
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan Al Saud (à gauche), rencontre le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amirabdollahian, à Pékin, le 6 avril 2023 (Crédit : capture d'écran)

Le rapprochement entre l’Iran et l’Arabie saoudite va aider à promouvoir « la sécurité, la stabilité et la prospérité » au Moyen-Orient, ont affirmé jeudi les chefs de la diplomatie des deux pays à l’issue de leur rencontre à Pékin pour mettre en oeuvre la normalisation des relations entre les deux puissances après des années de tensions.

« Les deux parties ont convenu de développer leur coopération dans tous les secteurs, afin d’assurer la sécurité et la stabilité de la région », ont assuré l’Iranien Hossein Amir-Abdollahian et le Saoudien Fayçal ben Farhane dans un communiqué commun.

L’Iranien Hossein Amir-Abdollahian et le Saoudien Fayçal ben Farhane « ont négocié et échangé des opinions en mettant l’accent sur la reprise officielle des relations bilatérales et les mesures à prendre en vue de la réouverture des ambassades et des consulats des deux pays », a indiqué le ministère iranien des Affaires étrangères.

Les deux ministres « ont également discuté de questions bilatérales », a-t-il ajouté.

L’Arabie saoudite et l’Iran ont surpris le monde en annonçant le 10 mars vouloir rétablir leurs relations diplomatiques dans les deux mois, à l’issue de pourparlers menés secrètement en Chine.

La télévision d’Etat chinoise CCTV a salué jeudi « la première rencontre officielle entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays en plus de sept ans », une avancée obtenue « sous la médiation active de la Chine ».

La Chine a affirmé jeudi vouloir oeuvrer à la « stabilité » au Moyen-Orient. « La Chine travaillera avec les pays [de la région] pour mettre en oeuvre des initiatives […] afin de promouvoir la sécurité, la stabilité (et) le développement » au Moyen-Orient, a indiqué devant la presse une porte-parole de la diplomatie chinoise, Mao Ning.

Ce rapprochement entre l’Iran et l’Arabie saoudite devrait leur permettre de rouvrir leurs ambassades d’ici la mi-mai, et de mettre en oeuvre des accords de coopération économique et de sécurité signés il y a plus de 20 ans.

Il devrait être formellement célébré à l’occasion d’une visite du président iranien, Ebrahim Raïssi, à Ryad, à l’invitation du roi Salmane d’Arabie saoudite, un déplacement prévu après le ramadan, fin avril.

Ce climat de détente pourrait avoir des répercussions sur plusieurs conflits régionaux, notamment en Syrie et au Yémen, où les deux pays soutiennent des camps opposés.

La conclusion de l’accord à Pékin en mars marque l’engagement croissant de la Chine au Moyen-Orient, alors que le pays restait jusque-là perçu comme réticent à s’impliquer dans les dossiers épineux de la région.

L’Iran et l’Arabie saoudite ont ainsi remercié en mars la Chine « pour avoir accueilli et soutenu les discussions » entre eux.

Ils ont également souligné le rôle de médiation joué par l’Irak et le sultanat d’Oman à partir du printemps 2021.

A LIRE : Pékin défie le leadership américain

Les Etats-Unis avaient pour leur part « salué » l’annonce du 10 mars, tout en soulignant qu’il restait « à voir si l’Iran remplirait ses obligations ».

« La Chine étant un solide soutien de l’Iran, l’Arabie saoudite devrait être rassurée sur le fait que l’Iran respectera l’accord », juge Joel Rubin, un ancien sous-secrétaire d’Etat adjoint américain.

La rencontre de jeudi « suggère que le processus n’a pas dérapé depuis l’annonce faite par Pékin le mois dernier », estime Ali Vaez, spécialiste de l’Iran au sein de l’organisation International Crisis Group.

« Mais il est encore trop tôt pour savoir s’il s’agit d’une détente tactique ou d’une étape vers un rapprochement stratégique. »

Pour certains experts, cet accord pourrait représenter un changement de paradigme qui remettrait en question la domination traditionnelle au Moyen-Orient de Washington, ennemi juré de l’Iran.

Allié des Etats-Unis et autre adversaire de l’Iran, Israël observe avec inquiétude ce rapprochement entre Ryad et Téhéran, qui pourrait affecter les Accords d’Abraham, le processus de normalisation qu’il a lancé avec certains pays arabes.

En parallèle des négociations avec Ryad, Téhéran cherche à renouer les liens avec les autres capitales qui, pour soutenir l’Arabie saoudite, avaient réduit leurs liens diplomatiques depuis 2016.

Ces derniers mois, les Emirats et le Koweït ont ainsi repris leurs relations diplomatiques avec l’Iran. Le processus est engagé avec Bahreïn, et l’Egypte pourrait suivre.

Mardi, Téhéran a nommé un ambassadeur à Abou Dhabi après près de huit années d’absence, alors que les Emirats avaient annoncé en août l’envoi d’un ambassadeur à Téhéran avec la volonté affichée de « renforcer les relations » avec l’Iran.

Emmanuel Macron a fait valoir que « le rapprochement entre l’Arabie saoudite et l’Iran est à saluer ». « Je vous félicite de cette avancée tout à fait importante », a-t-il réagi.

Le porte-parole de la diplomatie américaine Vedant Patel a affirmé que « si ce dialogue mène vers des actions concrètes de l’Iran visant à limiter ses activités déstabilisatrice dans la région, dont la prolifération d’armes dangereuses, alors bien sûr que nous saluons cela ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.