Le suspect espagnol de l’accident de Jérusalem avait été expulsé en 2011
Rechercher

Le suspect espagnol de l’accident de Jérusalem avait été expulsé en 2011

Le journaliste Julio de la Guardia, qui aurait également travaillé sous un faux nom pour la télévision iranienne, est soupçonné d'avoir tué un pianiste ultra-orthodoxe

Le journaliste espagnol Julio de la Guardia, soupçonné d'implication dans une collision mortelle à Jérusalem, à son arrivée à la Cour de Jérusalem le 24 septembre 2018 (Flash90)
Le journaliste espagnol Julio de la Guardia, soupçonné d'implication dans une collision mortelle à Jérusalem, à son arrivée à la Cour de Jérusalem le 24 septembre 2018 (Flash90)

Un journaliste espagnol soupçonné d’avoir tué un pianiste ultra-orthodoxe surdoué lors d’un accident de la route à Jérusalem et d’avoir pris la fuite avait déjà été expulsé d’Israël, a rapporté mercredi la Dixième chaine.

Le journaliste Julio de la Guardia a travaillé comme correspondant à l’étranger pour plusieurs médias espagnols. Il a été expulsé d’Israël en 2011 suite à un conflit conjugal, a rapporté la chaîne, citant des responsables du ministère des Affaires étrangères.

Il n’a pas été établi comment ni pourquoi De la Guardia, 51 ans, avait obtenu un nouveau visa de travail et été autorisé à retourner en Israël.

Le reportage a indiqué que, durant l’enquête sur l’accident survenu ce week-end, il avait été découvert que le journaliste travaillait également sous un nom d’emprunt pour une société de télévision iranienne de langue espagnole.

L’accident est survenu peu après minuit dimanche. Après avoir renversé Chaim Tukachinsky, 31 ans, pianiste, compositeur et chef d’orchestre, le suspect a pris la fuite et été arrêté environ une heure plus tard.

Il s’est alors avéré que son taux d’alcoolémie était trois fois plus élevé que la quantité légale.

De la Guardia aurait avoué.

Chaim Tukachinsky (Capture d’écran : YouTube)

Lundi soir, il a été libéré et assigné à résidence au consulat espagnol.

Tukachinsky a été tué sur la place de Paris, dans le centre de Jérusalem, alors qu’il revenait du mur Occidental lors de la première nuit des fêtes de Souccot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...