Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Le tireur présumé de l’école juive de Memphis était hanté par la mort de son père

Joel Bowman, qui a tiré sur son alma mater avant d'être neutralisé, souffrirait de troubles mentaux et d'un traumatisme persistant lié à l'assassinat de son père par la police

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Une voiture de police à Memphis, dans le Tennesse, le 31 juillet 2023. (Crédit : Adrian Sainz/AP Photo)
Une voiture de police à Memphis, dans le Tennesse, le 31 juillet 2023. (Crédit : Adrian Sainz/AP Photo)

L’Américain qui a tiré lundi avec une arme de poing à l’extérieur d’une école juive du Tennessee et qui a ensuite été grièvement blessé par les tirs de la police, souffrait de troubles mentaux et d’un traumatisme persistant causé par l’assassinat de son père par la police quelques décennies plus tôt, a déclaré une source proche de la famille.

Joel Bowman a tenté de pénétrer dans l’Académie hébraïque Margolin de Memphis avec une arme à feu lundi après-midi. Il n’a pas réussi à pénétrer dans le bâtiment et a tiré plusieurs coups de feu à l’extérieur, sans faire de blessés, mais en faisant craindre une tentative d’attentat, avant de prendre la fuite.

La police a retrouvé son véhicule dans une ville voisine et lui a tiré dessus après qu’il est sorti de son camion avec une arme à feu, a indiqué le Département de police de Memphis.

Bowman est juif et ancien élève de l’école, selon la famille et le représentant américain Steve Cohen, dont la circonscription comprend Memphis. Bowman, qui a été identifié pour la première fois par les médias locaux, est toujours hospitalisé avec de graves blessures, mais il était conscient mardi soir, a déclaré une source proche de la famille au Times of Israel.

La fusillade de Bowman par la police fait écho aux circonstances de la mort de son père en mai 2003. Lors de cet incident, la mère de Bowman avait appelé la police en disant que son mari, le Dr. Anthony J. Bowman, « agissait de manière erratique et semblait être émotionnellement désemparé ». Il souffrait de troubles bipolaires et prenait des médicaments pour cette maladie, selon un procès que la famille a intenté à la ville en 2004.

La police est arrivée sur les lieux et a trouvé l’aîné Bowman avec une arme à feu pointée sur lui-même. Les policiers l’ont abattu. Son fils Joel, mineur à l’époque, était présent sur les lieux.

La famille avait intenté un procès à la ville, affirmant qu’Anthony Bowman avait été tué à tort parce qu’il ne représentait une menace pour personne d’autre. L’action en justice a été rejetée en 2010.

Samedi, Joel Bowman a publié sur Facebook une photo de la pierre tombale de son père, accompagnée d’une longue déclaration incohérente. Dans une série d’autres messages publiés récemment en ligne, il a évoqué les effets de sa « douleur familiale », sa place dans « l’au-delà » et des descriptions d’angoisse mentale.

La source proche de la famille, un vieil ami de Bowman, a déclaré que le suspect s’était éloigné de ses amis au cours des dix dernières années, mais qu’il avait récemment repris contact avec eux.

Le motif de la fusillade n’est pas clair, mais la source a déclaré qu’elle pensait que Bowman « n’essayait pas de tirer sur quelqu’un ».

« C’était un type bien, mais il avait des problèmes mentaux qu’il fallait régler, et un traumatisme causé par la perte de son père », a-t-il ajouté, attribuant une partie de la responsabilité de l’incident aux autorités.

« Il était suivi par un psychiatre, mais il pouvait encore acheter des armes. Ils savaient qu’il avait des problèmes. »

L’Académie hébraïque Margolin a publié mardi un communiqué dans lequel elle se dit « choquée et attristée » par l’incident, et « reconnaissante à Dieu que, grâce aux mesures de sécurité étendues de notre école et à la réaction rapide du Département de police de Memphis, tout le monde est en sécurité ».

L’Académie hébraïque Margolin est une école orthodoxe qui accueille des élèves de la maternelle à la Terminale, selon son site web. L’école n’était pas ouverte au moment de la fusillade, mais il y avait du personnel et des ouvriers sur le site.

Bowman avait été diplômé de l’école en 2009 et avait reçu une bourse pour étudier en Israël. Ses allées et venues au cours des dernières années n’étaient pas claires.

Après la fusillade de lundi, la police a déclaré que les agents avaient « atténué une situation potentielle de fusillade de masse ».

Le bureau des enquêtes du Tennessee est chargé de l’enquête.

Le Secure Community Network, qui coordonne la sécurité des institutions juives aux États-Unis, et la Fédération juive de Memphis ont partagé des informations avec les forces de l’ordre au sujet de la fusillade, aidant ainsi les policiers à localiser Bowman.

Les institutions juives américaines ont investi massivement dans des mesures de sécurité ces dernières années, en raison de la montée en flèche de l’antisémitisme aux États-Unis et après une série d’attaques meurtrières contre des Juifs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.