L’épouse de Bernie Madoff va léguer sa fortune pour régler la fraude de son mari
Rechercher

L’épouse de Bernie Madoff va léguer sa fortune pour régler la fraude de son mari

Ruth Madoff n'a jamais été reconnue coupable d'aucun crime dans la fraude de son célèbre époux

Bernie Madoff arrivant à la cour fédérale de Manhattan, le 12 mars 2009 (Crédit : Stephen Chernin / Getty Images via JTA)
Bernie Madoff arrivant à la cour fédérale de Manhattan, le 12 mars 2009 (Crédit : Stephen Chernin / Getty Images via JTA)

Ruth Madoff, l’épouse du célèbre escroc Bernie Madoff, a accepté de payer près de 600 000 dollars et de céder le reste de son capital à sa mort dans le cadre d’un accord légal conclu avec l’administrateur chargé d’obtenir des dédommagements pour les victimes de son mari.

Ruth Madoff n’a jamais été accusée d’aucun crime dans la fraude de son époux. Elle versera 250 000 dollars en liquide et cédera deux fiducies destinées d’une valeur estimée de 344 000 dollars à ses petits-enfants, a rapporté Reuters, citant des documents signés vendredi devant le tribunal des faillites de Manhattan.

La police fédérale a revendu les actifs du couple en 2009 et les procureurs ont autorisé Ruth Madoff à garder 2,5 millions de dollars. En juin, l’administrateur Irving Picard est parvenu à conclure un accord de plus de 23 millions de dollars avec les biens immobiliers des fils Madoff : Mark, qui s’est suicidé en 2010, et Andrew, décédé du cancer en 2014.

Bernie Madoff, un juif new-yorkais, a utilisé son poste de président d’un fonds d’investissement pour détourner des milliards de dollars au détriment de dizaines de milliers d’investisseurs entre le début des années 70 et 2008, année de son arrestation.

La découverte de l’arnaque avait révélé les dizaines de milliards de dollars de faux profit que les victimes, qui comprenaient plusieurs éminentes organisations caritatives juives, pensaient avoir gagnés grâce à Bernie Madoff.

Il a plaidé coupable de 11 chefs d’accusation en 2009 et purge actuellement une peine de 150 ans de prison dans un établissement carcéral de Caroline du Nord. Il a également été contraint de payer près de 171 milliards de dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...