Les députés du Likud se rendront au tribunal pour l’audience de Netanyahu
Rechercher

Les députés du Likud se rendront au tribunal pour l’audience de Netanyahu

C'est la seconde audience du procès pour corruption à laquelle Netanyahu est tenu d'assister en personne et il devra confirmer verbalement la défense assurée par ses avocats

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu fait une déclaration avant d'entrer dans une salle d'audience du tribunal de district de Jérusalem le 24 mai 2020, pour le début de son procès pour corruption. (Yonathan SINDEL/POOL/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu fait une déclaration avant d'entrer dans une salle d'audience du tribunal de district de Jérusalem le 24 mai 2020, pour le début de son procès pour corruption. (Yonathan SINDEL/POOL/AFP)

Les membres du parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu se préparent à accompagner, lundi matin, le Premier ministre à la cour de district de Jérusalem, au moment de l’ouverture d’une audition déterminante dans son procès pour corruption.

Après des reports répétés, l’audience évoquera la réponse apportée par la défense aux mises en examen du chef de gouvernement dans trois dossiers.

Il s’agit de la seconde audience à laquelle Netanyahu est tenu d’assister en personne et il devra confirmer verbalement la défense assurée par ses avocats.

La chaîne publique Kan a posté une capture d’écran issue d’un groupe interne du Likud sur WhatsApp, montrant Boris Aplichuk — à qui une place a été réservée jeudi sur la liste électorale de la formation en vue du prochain scrutin – disant qu’il est « de notre devoir de soutenir Netanyahu et de lui montrer notre amour ».

« Nous serons donc là avant qu’il n’arrive », ajoute-t-il dans ses propos écrits dans le groupe.

Au cours de la première audience du procès, au mois de mai dernier – Netanyahu avait été dans l’obligation d’être présent ce jour-là – la plus grande part des députés du parti étaient venus et le Premier ministre avait prononcé un long discours féroce éreintant le système de la justice et disant que les accusations avaient été « fabriquées de toutes pièces ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ensuite demandé à ses soutiens de ne pas venir à la cour de district de Jérusalem, évoquant le danger de contamination à la COVID-19.

« Je sais que vous voulez simplement me donner de la force face aux accusations fabriquées de toutes pièces et mensongères qui ont été proférées à mon encontre », a dit Netanyahu qui n’a cessé de clamer son innocence dans les trois dossiers pour corruption, et notamment pour pots-de-vin.

« Mais nous sommes à une période où un virus mutant se propage à travers le monde et aussi en Israël et je vous le demande, au nom de votre propre santé : Ne venez pas demain ».

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...