Les Israéliens de plus 60 ans pourront recevoir une 3e dose dès dimanche
Rechercher

Les Israéliens de plus 60 ans pourront recevoir une 3e dose dès dimanche

Sharon Alroy-Preis a appelé à la fin des restrictions de voyage basées sur la destination, arguant que "choisir quel pays présente un danger n'est plus la bonne méthode"

Un homme reçoit une troisième dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus au Sheba Medical Center, le 12 juillet 2021. (Jack Guez/AFP)
Un homme reçoit une troisième dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus au Sheba Medical Center, le 12 juillet 2021. (Jack Guez/AFP)

Les Israéliens âgés de 60 ans et plus pourront recevoir une troisième dose du vaccin COVID-19 à partir de dimanche, a déclaré le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, aux responsables des caisses de santé lors d’une réunion.

Ash a précisé que la troisième dose ne sera disponible que pour ceux qui ont reçu leur deuxième dose au moins cinq mois auparavant.

Parallèlement, la directrice de la santé publique du ministère de la Santé, Sharon Alroy-Preis, a appelé à la fin des restrictions de voyage basées sur la destination, arguant que « choisir quel pays présente un danger n’est plus la bonne méthode ».

Tout en reconnaissant que le système de liste de « pays rouges » que les Israéliens étaient interdits de visiter a contribué à faire baisser la morbidité, Alroy-Preis a affirmé que la situation actuelle demande à être revue et corrigée car les taux d’infection augmentent dans le monde entier « à un rythme inquiétant ».

Elle explique que 150 à 200 personnes infectées entrent dans le pays chaque jour et que, malgré le dépistage obligatoire du virus à l’aéroport, certains ne découvrent qu’ils ont contracté le COVID-19 que plusieurs jours plus tard.

Alroy-Preis a indiqué que le ministère de la Santé envisage des solutions alternatives afin de « trouver un modèle qui permette de voyager et de vivre au quotidien avec le coronavirus, mais qui réduise également la morbidité ».

Le Passeport vert a par ailleurs fait son grand retour en Israël mercredi à minuit. Les restrictions s’appliquent à tous les événements ou lieux où plus de 100 personnes sont réunies, que ce soit en intérieur ou en extérieur.

Les chiffres du ministère de la Santé publiés jeudi ont montré qu’il y avait 2 165 nouveaux cas de COVID-19 diagnostiqués la veille, le troisième jour consécutif où le nombre était supérieur à 2 000, un nombre de cas quotidien qui n’a pas été enregistré depuis mars.

Le personnel médical de l’hôpital Ziv à Safed, le 4 février 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Sur les 15 292 patients atteints du virus actif, 159 sont dans un état grave, ce qui représente une augmentation de huit cas depuis minuit.

Depuis le début de la pandémie, 868 045 personnes ont été diagnostiquées avec le COVID-19 en Israël.

Un décès a été signalé cette nuit, portant le nombre de décès depuis le début de la pandémie à 6 463.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...